Fiona l'exploratrice

Et pendant ce temps, à Cannes…

« Fais donc un post sur Cannes, ça intéresse qui, les créatrices de fringues pour cochons d’Inde ? », me disait cette semaine mon ami F., que je soupçonne de vouloir me prostituer virtuellement. « Ouais, mais moi j’ai créé mon blog justement pour m’affranchir des impératifs mercantiles et écrire sur ce que je veux, ai-je rétorqué à mon souteneur des internets. Les stars empilées sur des échafaudages de strass qui se noient dans leur fond de teint, c’est hyper tête de gondole, comme sujet. Je suis une contre-culture ! », j’ai piaillé, sapée comme la page 25 du Be du mois prochain. F. m’a alors regardé avec un air de miss France visitant un orphelinat : « Allons donc chérie, ta nature adore le vide ! »

C’est vrai.

Je tapine donc les détails que j’ai repérés pendant ce week-end croisetier (à moi l’audience du Pape un dimanche de Pâques) :

Le tailleur de stewart kossovar 80’s de Léa Seydoux, qui repose l’oeil du satin strassé habituel. Le smoky léger, assorti au tailleur. L’absence de bijoux. La manucure bleu marine, ultra chic. Et surtout : le carré froissé carotte, que je veux. Que je vais.

Lea Seydoux

Léa Seydoux, en Prada, le 17 mai

Le carré cranté-gominé de l’actrice indienne Sonam Kapoor

Sonam Kapoor, le 18 mai

Sonam Kapoor, le 18 mai

Le carré court ébouriffé de Rita Ora :

18 mai

Rita Ora, le 17 mai

La banane afro et le dos croisé d’Aïssa Maïga :

Aïssa Maïga

Aïssa Maïga, le 15 mai

Le décolleté dos de Zoe Saldana, et l’air de la petite fille à qui on vient de révéler que le Père Noël, en fait, c’est papa.

Zoe Saldana

Zoe Saldana, en Jason Wu, le 15 mai

La pureté de la robe de Liya Kedebe (la bombe qu’est cette fille, c’est inhumain)

Liya Kedebe

Liya Kedebe, en Cavin Klein, le 15 mai

L’austérité contrariée de la robe de Rooney Mara – qui a toujours l’air d’avoir échappé à un génocide, hein ? (Le half hawk et le rouge à lèvres brique sont bien aussi) :

Rooney Mara

Rooney Mara, en Calvin Klein, le 15 mai

Calvin Klein Party - The 67th Annual Cannes Film Festival

Cheveux ! Bouche !!

La meurtrière dans la robe de Lupita Nyongo, la fille que je soupçonne d’avoir une ampoule allumée dans la bouche, tellement elle a l’air radieux :

Lupita Nyongo

Lupita Nyong’o, en Calvin Klein, le 15 mai

La bretelle qui choit de l’épaule de Naomi Watts :

Naomi Watts

Naomi Watts, en Marchesa, le 16 mai

« Et à part ça, les films ? »

Je vous entends pas, je passe sous un tunnel.

 

Xo

F.

 

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni