Non classé

« The Bikeriders » : fashion vintage bikers

Des explications pour celles qui se faisaient des suçons sur les bras en cours d’anglais : hier est sortie la réédition de « The Bikeriders » , dédiée aux Chicago Outlaws (« hors la loi », en VF), le gang de motards que le photographe américain Danny Lyon a suivi pendant plusieurs mois pour en capturer le noyau de l’âme. La première édition est sortie en 1968, un an avant le film culte de Dennis Hopper, « Easy Rider ».

Je suis fan du travail de Danny Lyon, qui continue aujourd’hui de caresser de l’objectif les anti-héros américains : après les afro-américains luttant pour leurs droits civiques dans les années 60, puis les « locataires » du couloir de la mort, il a récemment photographié les manifestants d’ « Occupy Wall Street ».

Et j’aime d’amour les anti-héros. Et les tatouages, la mode de marlou, les autoroutes du Middle West et les grosses motos (j’en ai une bébé : Jean-Claude, que j’ai tatoué comme s’il n’avait pas de point de côté à 48 km/h en descendant de Montmartre, le vent dans le dos) (il est né sans péridurale au Bangladesh en 1982, c’est pour ça). Par ailleurs, le grain poussiéreux des photos est sublime, les vestes des motards : dingues, les coiffures des motardes : folles, et si ça ne te donne pas envie de rouler à fond sur une route déserte de l’Illinois avec ta bande, c’est que tu as le cerveau en amiante.

 

71-ltdCEjtL

71PP3qPl0eL

watermarkcomp

81NvVB0NnZL
the-bikeriders-danny-lyon-20

NYC32742

danny-lyon-the-bikeriders-8

lyon05

 

71ObCLz2eGL

 

 

© Danny Lyon, Aperture, Magnum

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

1 A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

  1. Coco channel - Il y a 4 années

    Superbes photos. C’est fou ce qu’elles arrivent à raconter

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni