Des hauts et débats

Comment recycler son ex ? 7 propositions post-modernes

En France, on transforme ses ex amoureux en muses, ou en oeuvres d’art (notre côté exception culturelle) : Sophie Calle et Jean-Philippe Toussaint, pour ne citer qu’eux, ont même fait de la rupture leur fonds de commerce.

Aux Etats-Unis, l’ex est un business, au même titre que la farine sans gluten ou les couches biodégradables. Au pays où la première religion monothéiste est le pragmatisme, l’homme qui a confondu votre coeur avec de la pâte à modeler avant de préférer jouer à la console peut vous rendre riche et célèbre – deux qualités qui ne remplissent certes pas les bonnets de soutif, mais produisent quand même leur petit effet sur le marché du futur-ex.

Votre ex a-t’il un profil mode, design contemporain ou appli numérique ? Ferait-il une bonne série télé, un lampadaire élégant ou une paire de chaussettes triple fil ? Voici quelques exemples de recyclages réussis, pour le jour où la tendance de l’ex éco-responsable et rémunérateur débarquera sur les côtes normandes.

En SPAM ?

Lancée le jour de la Saint Valentin, l’appli KillSwitch efface votre ex de tous les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes inscrite. Pas chienne, la fondatrice reverse une partie de ses bénéfices à l’American Heart Association (cette fille est un génie du marketing). Ex lover blocker quant à elle alerte vos amis quand vous cherchez à contacter votre ex. Si vos amis sont inefficaces, l’appli oute votre tentative pathétique de rabibochage publiquement sur Facebook. C’est génial. Génial aussi, le site Never lied it anyway (« jamais aimé de toute façon »), un site marchand sur lequel on peut vendre les cadeaux qu’il nous a faits, et acheter ceux qu’un connard anonyme a fait à une autre : alliance, bijoux, lingerie (?!?), robes de mariée… Plus mauvais goût, tu meurs dans les bras de Kris Jenner, j’adore ! Enfin, je signale l’appli DrunkDial, sorte d’alcootest sous forme de problème mathématique à résoudre en un temps limité avant d’appeler ou d’envoyer un texto à votre ex. Si vous ne résolvez pas le problème, l’appli en déduit que vous êtes bourrée, et bloque le numéro de votre ex. #genius.

En chaussettes ?

La marque Dirty Bandits propose une gamme de chaussettes imprimées « Blah blah blah », « Va te faire foutre » ou encore « Merci pour rien », pour que l’impétrant continue de tenir chaud aux pieds.


256749441_469cb7745ef5
En fait divers ?

Vous avez envie de le buter ? Pas avant d’avoir reçu ce « Kit de vengeance » vendu par la marque australienne de maroquinerie Her Royal Flyness ! Il ne vous évitera peut-être pas la prison, mais préservera votre fashion dignité – et c’est le plus important.

3023427-slide-ex-boyfriend-revenge-kit-herroyalflyness-600x930-2
En commerce de proximité ?

Chez My ex boyfriend, en Belgique, on trouve des meubles et de la décoration vintage. Leur slogan : « Des vieux meubles pour des personnes neuves. » Ex-Boyfriend Collection vend quant à elle des vêtements streetwear pour hommes et pour femmes. Le rapport avec l’ex boyfriend ? Aucun, mais la fondatrice du site (qui cartonne), trouvait le nom « cool ». Un peu comme « vasectomie » ou « microbe », par exemple.

En collection capsule ?

Free People, la marque dont on va reparler très vite ici bas, est régulièrement en rupture de stock du modèle « ex-boyfriend », un t-shirt effet usé et délavé, oversize ce qu’il faut, idéalement chialatoire.

 

32361487_010_0

32361487_030_a

32361487_046_a

 

T-shirt « Ex-boyfriend », Free People, 42,57€

 

En expo photo ?

A propos de t-shirt d’ex… La photographe Carla Richmond Coffin et l’écrivaine Hanne Steen en ont fait une série de très belles photos, intitulée « Lovers shirts ». L’idée a traversé le cerveau embrumé de morve d’Hanne, à laquelle son ex avait – à sa demande – laissé une pile de vieux t-shirts au moment de leur rupture : « Je n’ai porté que ça pendant deux mois, ça m’a permis de passer à autre chose. J’ai voulu confronter ma propre expérience à celles d’autres femmes ayant vécu la même chose », a-t’elle confié au Huffington Post.

Et moi qui pensais avoir un pète au casque de la taille d’une république de l’ex-URSS…

o-LS-10-900

o-LS-9-900

o-LS-1-900

o-LS-2-900

o-LS-6-900

 

 

En cocktail ?

Le site exboyfriendtears (« larmes d’ex », donc) vend une flasque à larmes, et un service de verres à shots. Brillant.

flask

 


tumblr_ml5mjjGTMF1s7avhwo1_500

Fuck yeah, Adele.

 

On attend le livre de recettes de cuisine à l’arsenic, les mouchoirs parfumés au Farhenheit, et les escarpins en pneus de son scooter.

Xo

F.

 

(c) Vogue

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

5 A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

  1. Danni - Il y a 2 années

    Je aime juste les informations utiles que vous fournissez à vos articles . Je vais mettre en signet votre blog et tester une fois de plus ici régulièrement. Je suis un peu sûr que je vais apprendre beaucoup de choses nouvelles ici ! Bonne chance pour la suite !

  2. Doren - Il y a 3 années

    Excellent! Je voulais juste répondre . Je ai vraiment aimé votre message . Continuez votre bon travail sur http://www.fionaschmidt.fr .

  3. Alice - Il y a 3 années

    Ce poste m’a permis de réfléchir aux choses

  4. Sann - Il y a 3 années

    Entrée très intéressant , je ai hâte à la prochaine ! Thx pour part

  5. Superlondoncalling - Il y a 3 années

    Toutes ces applis incroyables. On vit quand même une époque formidable

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni