Des hauts et débats

L’amour au temps des réseaux sociaux (qui aimer sur Facebook et Inst...

L’autre jour, une lectrice de ce blog m’a demandé si Monsieur Schmidt existait vraiment. J’ai trouvé très drôle – mon mec, cette licorne.

Mais ça m’a surtout rappelé l’époque où nous étions jeunes (surtout moi) et plein d’illusions sur l’autre (surtout lui), et que mes amis me demandaient pourquoi Monsieur Schmidt et moi n’étions pas amis sur les réseaux sociaux.

 

Ah.

 

Cette question.

 

Pourquoi, en effet, alors qu’au civil, je suis extrêmement fière de Monsieur Schmidt, que son profil Facebook ne présente aucun détail qui puisse m’embarrasser – exception faite de ses trois filles qui coulent désormais des jours heureux dans leur donj… dans leur pensionnat Suisse, RHAHAHAHAHA !-, que je suis amie avec tout son cheptel familial et amical, et qu’il nous arrive même d’utiliser la même brosse à dents.

 

Alors pourquoi ?

 

Cela fait partie de mes codes de l’affection virtuelles – Dexter avait son code du meurtre utile, je me suis concentrée sur les réseaux sociaux, c’est moins salissant : ne pas être amie avec son amoureux, être amie avec les amoureux de ses meilleurs amis, mais les defriender s’ils se comportent comme des hyènes incontinentes avec ses amis, liker les photos de ses amis les plus proches sur Instagram et Facebook, même celles qui font saigner les pupilles, suivre les inconnus qui vous ont likée gratuitement plus de dix fois, même si leurs photos sont aussi fascinantes que le mode d’emploi d’un micro-ondes… et retirer son amitié à qui vous a retiré la sienne.

 

(C’est ici que ce post perd sa candeur).

 

Moi qui n’était que bienveillance et premier degré sur Facebook et Instagram (profil ouvert, open bar de l’amitié, prodigalité du « j’aime »…), j’ai récemment découvert l’appli Abonnés+, qui gestapote les gens qui ne vous suivent plus sur Instagram, et/ou ceux qui ont retiré des likes à vos photos qu’ils aimaient.

 

Qui ont déliké des photos ?!?

WTF ?!?

 

Que des inconnus qui me suivaient ne me suivent plus, passe encore : même ma paranoïa sait être raisonnable. Mais que des connaissances++, presque des potes, prennent ne serait-ce qu’une minute d’un temps aussi rare aujourd’hui que le pétrole en Ardèche pour me désuivre, alors que mes photos sont captivantes ? Alors que je les suivais pas courtoisie, et likais par charité ce qui méritait deux doigts au fond de la gorge ? ALORS QUE JE NE LEUR AI RIEN FAIT ?!? Dans quel monde vit-on, bordel ?

 

Qui ne connaît pas cette appli continue : c’est un coup à rendre l’Abbé Pierre misanthrope. On me signale qu’il est mort : l’heureux homme n’aura donc pas à se méfier de son prochain 3.0, cette pute ingrate et imprévisible.

 

A la veille de la fête de l’amour, mes repères affectifs sont donc tout chamboulés. Dois-je requérir l’amitié d’un homme avec lequel je fais semblant de fabriquer des bébés, juste pour qu’il like mes photos ? Un like d’un homme avec lequel on fabrique des faux bébés vaut-il, en sincérité, un like d’un inconnu ? Suivre plein de gens pour qu’ils nous suivent en retour, est-ce faire sa Roumaine, ou le principe même de l’économie de marché ? Liker quelqu’un par politesse ou intérêt est-il bien moral ? Qui ne doit-on jamais liker ? Faut-il suivre son boss sur Instagram, et si oui, combien de photos liker sans passer pour une arriviste ? Faut-il suivre son ex ? Faut-il liker sa famille ?

 

J’ai besoin de votre aide, là.

 

Je vous embrasse dru,

F.

 

PS : et sinon, vous avez liké ma page ou bien ? Et combien de photos vous avez liké ? Et pourquoi alors vous… OK, je sors.

 

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

1 A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

  1. Ariane - Il y a 2 années

    le « like », ce verre-doseur à contentement de soi 😉
    J’avoue liker par pur principe les publications de mon copain, par conséquent j’accepte humblement de rôtir en enfer dans la marmite de l’hypocrisie amoureuse (y’a des petits cœurs dessus c’est niais et tout) (en somme c’est un éros jacuzzi de l’au delà) (swag tmtc)

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni