Des hauts et débats

Bons baisers de Saint Petersbourg

Mes doux, ces derniers temps, j’ai dû lever le pied du clavier (?!) pour me consacrer à diverses activités professionnelles pour l’instant confidentielles, qui m’ont bousillé le métabolisme intellectuel : quand je réfléchissais, ça sentait le plastique brûlé.

Aussi pour ressusciter mes pauvres neurones qui pendouillaient entre mes deux oreilles comme des préservatifs usagés (kikou Beaudelaire !), je suis partie quatre jours à Saint Petersbourg, avec Monsieur Schmidt et son cortège d’enfants, moins un, que nous avons malheureusement oublié au cachot (RHAHAhahahahahahaha).

 

Depuis 1812, je rêve d’aller en Russie, qui a vu naître l’un de mes maîtres, Vladimir Nabokov, et plusieurs héroïnes drama queen hyper bien sapées comme Anna Karénine ou Zénaïde Alexandrovna, auxquelles je m’identifie totalement. Par ailleurs, j’adore les livres tristes et chiants, les toques en fourrure, le tarama, le violon et les jupes brodées, je ressemble un peu aux frères Bogdanov le dimanche matin, et je ne me suis jamais vraiment remise de la scène du sauna dans « Les promesses de l’ombre » de David Cronenberg, avec Viggo « gloups » Mortensen. Il y a des gens qui visitent Saint Petersbourg pour moins que ça.

 

chaleur…

 

Voici donc quelques-unes de mes premières impressions slaves.

 

(C’est ainsi que mon grand-père maternel introduisait ce qui allait être la séance diapos la plus suicidatoire de l’histoire familiale, jusqu’à la suivante. Dans les années 90, mes grands-parents avaient la double particularité de voyager souvent, et de ne rapporter de leurs expéditions que des photos de vieux cailloux. Ils auraient pu être passionnés par la faune et de flore, ou par les costumes folkloriques, hélas, leur came à eux, c’était l’archéologie. A l’époque, pour éviter de tomber dans le coma, je jouais discrètement à Super Mario sur ma Game Boy, planquée derrière un ficus.)

(Merci de couper le son de vos DS : je suis susceptible).

 

 

AdobePhotoshopExpress_2015_02_23_09:03:54Kikou Poutine ! 
FullSizeRender-5Kikou l’un des quatre chevaux du pont Anitchkov !
Avtovo_metro_station-St._Petersburg
869688_SEYW3QQJPPLYMIQ5EKO8ROTFMCPP24_p1010586_H130700_L
22Hello le métro le plus profond du monde, qui donne envie de le prendre tellement il est beau !
FullSizeRender-7Oh, le Palais d’hiver !
IMG_0050Ouhlala, l’Amirauté !
IMG_0049Han, la cathédrale de la Trinité !
IMG_0052Whaaaah, l’intérieur du magasin Elisseïevski !
IMG_0056
IMG_0057
IMG_0055
FullSizeRenderOh, la neige sur la place Ostrovski !

IMG_0059

FullSizeRender-2Ouh, le terminal du Ferry qui va en Finlande !
IMG_9726Oh, Subway en russe !
IMG_0051
IMG_9721Whaouh, les toilettes insensées du restaurant russe Tsar !
IMG_9872
IMG_9876Eh, le musée de la pierre !
IMG_9870
IMG_9871
IMG_9869Han, l’église Saint Sauveur !
IMG_9895
FullSizeRender-7
IMG_9898Youhou le musée de l’Ermitage !

IMG_9894

IMG_9893

IMG_9883

IMG_9884Hello les canaux gelés de la Fontanka !
IMG_9875Salut André !IMG_0051
FullSizeRender-1
IMG_0058
IMG_9897
IMG_9938
IMG_9930
IMG_9955
IMG_0060
IMG_9914
IMG_9915
IMG_9928
IMG_9919
IMG_9944
IMG_9945Hey le marché Krouznetchny ! Pardon pour les lecteurs vegan : bien que j’aime sincèrement les animaux, vivants, à manche ou empaillés, et que j’en mange très peu,  j’ai toujours eu une fascination bizarre pour les étals de boucherie, particulièrement à l’étranger. Ca me dégoûte autant que ça m’attire, un peu comme Benedict Cumberbatch ou les baskets à semelles compensées.

IMG_9996

IMG_9999

IMG_0001
IMG_0048Fuck yeah, le concept-store very hipster Banya, installé dans une ancienne école primaire !

 

Voilà, c’est fini, vous pouvez vous réveiller.

Je vous embrasse fort,

F.

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni