Des hauts et débats

Pourquoi je ne veux pas d’enfant (mais merci d’avoir proposé)

Ce post est né d’une triple actualité, et du ras-le-bol que l’on regarde mon ventre comme s’il faisait tic tac, rapport à l’horloge biologique à l’intérieur qui se transforme au fil des années en minuteur.

Cette semaine, une amie proche m’a annoncé qu’elle était enceinte, m’abandonnant ainsi la case « trente ans, pas d’enfant » qu’on était toute une bande à occuper il y a encore, bah, cinq minutes, me semble-t’il. Entendons-nous : je ne pense pas qu’elle attende un bébé pour m’emmerder – je ne le pense pas vraiment : le fait qu’elle soit amoureuse d’un mec super, qu’elle adore les enfants et qu’ils feront des parents géniaux a dû jouer aussi, quelque part, dans ses motivations. J’imagine. Mais ça fait bizarre, de me retrouver dans cette position. « La dernière ». La dernière de quoi, d’ailleurs ? La dernière de la classe ? La dernière à pouvoir rentrer sans scrupule ni vergogne à cinq heures du mat’ le samedi, un faux-cil collé sur la tempe et les jambes qui font des noeuds marin ? La dernière des Mohicannes ?

Je ne veux pas d’enfant. Je n’en ai jamais voulu, et je n’en veux toujours pas, à trente ans et des poussières – OK, des moutons -, alors que je peux en fabriquer, et que j’aime un homme propriétaire de trois enfants équilibrées et d’un bon rapport qualité des échanges-prix des cadeaux à Noël, enfants que je côtoie par ailleurs sans trop de répulsion, voire, de loin en loin, avec un spasme de plaisir*.

 

FullSizeRender-3Moi, à la dernière NYFC (ou est-ce Anna Wintour à côté de North West ?)

 

Quand j’avais vingt ans, « on » (mes amis, les adultes plus adultes que moi, mes docteurs de tête et de corps, mes collègues…) me disait que « ça viendrait plus tard ». Plus tard, autour de vingt-cinq ans, ça ne venait toujours pas, mais « on » me disait que j’avais le temps. Quand j’ai eu moins de temps, à trente ans, ça ne venait toujours pas, alors « on » m’a demandé quel était le problème.

Il n’y en a pas. J’aime les enfants, je suis une marraine comblée, une belle-doche épanouie, j’ai le même âge mental et la même passion pour les paillettes et les jouets à la con que les enfants de mes amis, j’adore traîner au rayon enfants du Monop’ et je trouve qu’un bébé, pourvu qu’il soit vidangé, sent bon. Mais je n’en veux pas. Parce que j’aime trop les sushis, les huîtres et le vin blanc, parce que la seule fois où j’ai arrêté de fumer, j’étais d’une humeur de tank russe, parce que j’adore dormir, surtout sur le ventre, parce que les vêtements de maternité sont moches, parce que je n’aime pas avoir du vomi dans les cheveux… J’EN SAIS RIEN, POURQUOI ! Et pourquoi mon utérus devrait-il se justifier de vouloir rester vide, d’abord ? C’est pas une place de parking dans une mégalopole, bordel !

Selon une étude toute fraîche du Bureau de recensement américain, publiée dans le Time cette semaine, en 2014, 47,6% des femmes entre 15 et 44 ans n’avaient pas d’enfants. C’est le pourcentage le plus élevé jamais enregistré depuis la création dudit Bureau, en 1976, dans un pays où le taux de natalité reste relativement élevé (1,88 enfant(s?) par femme).

Aux Etats-Unis, je serais donc subnormale.

En France, les femmes sans enfant en âge d’en avoir et déclarant ne pas en vouloir sont une aiguille dans une meule de foin – à plus forte raison quand elles sont en couple. Selon une étude récente de l’INED, « l’infécondité volontaire » (on appréciera l’expression…) est restée stable en France ces trente dernières années, autour des 6,3% enregistrés en 2013. Le chiffre tombe à 3,7% pour les femmes en couple de moins de 30 ans, et 2,1% pour leurs aînées.

Moralité : je suis une licorne à cinq pattes.

Et j’aimerais qu’on me laisse brouter mon arc-en-ciel tranquille.

Merci.

 

* Eh, belle-daronne vous aime, bitches !

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

31 A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

  1. Anonyme - Il y a 1 année

    Merci pour cet article que je découvre via un autre blog (https://nepasdevenirmere.wordpress.com/category/pas-denfant-mais-merci-davoir-propose/)
    Personnellement ça fait 10 ans qu’on pense mieux savoir que moi que je changerai d’avis plus tard, que j’en voudrai quand mes amies en auront, enfin classique quoi
    Le pire est que j’aimerais changer d’avis car mon homme en veut et j’aimerais lui donner ça et rester avec lui, mais rien n’y fait =/ Alors bien sûr j’ai pas encore 30 ans, mais je me dis justement que si je veux en faire autant que ce soit pas trop tard

    Bref, je vais brouter mon arc en ciel

  2. Une fille - Il y a 2 années

    Perso, je ne voulais pas d’enfant… jusqu’à un petit moment d’égarement. Et l’égarement fut bon car j’ai remis cela plusieurs fois au fil des ans 😉 Maintenant, je suis mère de famille nombreuse, la bonne blague, mais je ne te trouve pas du tout bizarre – tout au plus, tu es une licorne à 4 pattes. 😉 Dans mon entourage, je connais plus d’une femme qui ne veut pas d’enfant. Je les trouve sublimement épanouies.

  3. Rousse - Il y a 2 années

    Demain ( ou presque) j’aurai 61 ans, pas une fois encore je n’ai regretté mon choix de refuser la procréation. Y en a marre en revanche d’avoir été la cible de toutes ces réflexions sur l’égoïsme des femmes sans enfant . Mesdemoiselles, mesdames ( mais aussi messieurs ) revendiquez et surtout assumez sans honte votre choix, la vie n’est pas moins belle sans descendance !

    • admin - Il y a 2 années

      @Rousse : bon anniversaire, avec deux semaines de retard mais plein de bises et de souhaits pour une chouette nouvelle année !

  4. Marlène - Il y a 2 années

    Bonjour,

    J’ai découvert l’article sur le Huffingtonpost et j’ai retrouvé l’original sur votre blog. J’ai bien aimé le ton du contenu alors je me suis permise de le mettre en ligne ce matin sur mon blog, consacré aux femmes qui ne font pas d’enfant PAR CHOIX (https://nepasdevenirmere.wordpress.com/category/pas-denfant-mais-merci-davoir-propose/).

    Je trouve utile que des femmes qui font ce choix témoignent car je suis convaincue que cela aide toutes celles qui le font sans l’assumer franchement, la pression étant tout de même très forte, malgré les avancées des mentalités. Les jugements sont tenaces et ont encore de beaux jours devant eux!
    Bonne continuation !

  5. Juliette - Il y a 2 années

    Merci pour ce post, j’ai bcp ri !
    Je vais sur mes 23ans je n’en voulais pas à 15, pas à 18 et je suis encore plus retissante à 22… plus les années passent et moins « ça vient » justement !
    Je ne vois pas ça comme un but ou un accomplissement de vie, je peux comprendre que pour d’autres femmes ce soit le cas, mais qu’elles nous laissent en paix et en harmonie avec notre utérus (et notre ride du lion inexistante)
    #teamunicorn

  6. Emie - Il y a 2 années

    Un petit mot pour un grand merci!!!
    J’ai 31 ans.
    Je suis certes (presque plus!!) célibataire.
    Mais… Non… Veux pas d’enfants. Non non non!
    Alors te lire ici, et entendre ma voix, c’est top! Je suis pas la seule, je ne suis pas seule.
    Et franchement, une licorne, c’est carrément trop classe!!!

    • admin - Il y a 2 années

      En plus qu’à 31 ans, chère @Emie, on est encore soi-même un quasi enfant, d’ailleurs on marche à peine, surtout le dimanche matin ! Et puis c’est vrai : c’est trop classe d’avoir une corne au milieu du front et la crinière arc en ciel ;-). Bisous

  7. Lily - Il y a 2 années

    Hihihi super billet, j’ai bien ri.

    On dirait moi, avant (mais ça, c’était avant…) Quand on ne veut pas d’enfant, c’est tout simplement qu’on n’est pas prête. Et quand on n’est pas prête, mieux vaut ne pas avoir d’enfant. CQFD

    Alors, messieurs dames les donneurs de leçons, cessez d’embêter la demoiselle, vous n’êtes que des jaloux parce qu’elle peut encore profiter de sa liberté et de son insouciance et pas vous! Parole de maman à retardement !

    • admin - Il y a 2 années

      Merci pour ces jolis mots @Lily ! Des baisers

  8. SomethingToDoWithStars - Il y a 2 années

    Voilà, merci, exactement ! 🙂
    Je suis une tante comblée a qui on répète « ça viendra tu verras ». Un poste que j’ai partagé, histoire qu’on continue de comprendre que je ne demande pas à voir et ça va bien, merci !

    xxx

    • admin - Il y a 2 années

      @Somethingtodowithstard : merci pour le partage, et au plaisir de te recroiser sur ce blog 🙂

  9. Latte sans Sucre - Il y a 2 années

    J’ai aimé ton article, pourquoi une femme devrait-elle se justifier auprès des autres de ce choix si personnel ?

    http://lattesanssucre.com
    Le blog déjanté à boire au bureau

  10. sab - Il y a 2 années

    Je suis maman et suis pleinement heureuse de ce rôle que j’adore, et pourtant je viens juste vous dire BRAVO ! Oui parce que j’admire les gens qui font des choix et les assument. Ne pas vouloir d’enfants n’est pas un crime, je déteste juste les gens qui inventent tout un tas d’histoires en se faisant passer pour des victimes de leur corps, de la médecine, juste pour ne pas dire « je ne veux pas d’enfants ». Tout comme j’assume de dire « je suis maman et fière de l’être », je vous félicite ďassumer ainsi votre situation personnelle.

    • admin - Il y a 2 années

      @sab : merci pour ces jolis mots plein d’ondes positives et de tolérance. Ayons des enfants, ou pas, et soyons fières de nous dans tous les cas 😉 !

  11. Laurence - Il y a 2 années

    MERCI.

    Signé : Laurence, 33 ans, pas d’enfant, et la certitude de ne pas en vouloir depuis 1995

    • admin - Il y a 2 années

      @Laurence : avec plaisir 😉

  12. - Il y a 2 années

    Moi j’ai eu 30 ans en novembre et depuis… j’ai l’impression que TOUT le monde veut que j’ai un enfant.!!!
    C’est dingue, ça quand même j’ai beau expliquer que ç’est pas mon truc, et que ça n’a JAMAIS été mon truc j’ai aussi droit au « ais tu verras donne toi 2ou 3ans et on en reparlera ». Les gens ne comprennent pas, soit t’es pas une femme soit t’es une marâtre frigide et frustrée….

    Ma mère qui m’a toujours dit de ne pas faire d’enfant jeune comme elle, me l’a confirmé depuis que je suis toute petiteje dis que je ne veux pas d’enfants, c’est pour´ça que jusqu’à ce que j’ai 15 ans je voulais être instit pour m’occuper des mioches des autres et après rentrer à la maison tranquille 🙂

    Je me dis que pour l’instant ça va, je peux encore gruger et dire que j’en veux pas tout de suite que j’ai encore le temps… mais à 35 ans je crois que je pourrais pas y échapper. si les gens (surtout mes beux parents) me font déjà chier avec ça maintenant, ce sera quoi dans 5 ans???

    • admin - Il y a 2 années

      @Gé : Ne gruge pas, assume : on peut être une femme épanouie sans repeupler la planète (qui n’en a pas besoin, en plus).

  13. Marizecupcake - Il y a 2 années

    Encore moi. Rien à voir mais j’ai entendu que la photo de Cindy avait été retouchée, pour être « pire » :0 scandaaaaale

  14. Marizecupcake - Il y a 2 années

    Je ne nie pas 🙂 je suis même une femme qui aime commander des pizzas, qui boit la bière à la bouteille, qui aime les tattoos et qui joue aux jeux vidéo 🙂

  15. Marizecupcake - Il y a 2 années

    Merci pour l’article, la conclusion et merci à PoireauOrange.
    J’ai toujours dit que je ne voulais pas d’enfants, mais des chats, que non je voulais pas passer le permis mais que je préfère acheter un sac et des chaussures, et prendre le bus… On m’a toujours dit que ça viendrait plus tard, que c’était égoïste que c’était le rôle d’une femme. J’en passe, et des meilleures!
    Enfin même si souvent euh parfois j’ai 17 ans dans ma tête, ben je n’ai pas l’impression d’avoir moins de valeur qu’une autre, de ne rien transmettre…
    J’aime les talons, les paillettes, le maquillage, je suis une femme, oui!

    • admin - Il y a 2 années

      @Mariezecupcake : … et on peut être une femme sans enfant, sans paillette, sans talons, sans blush… (enfin non, pas sans blush. Faut pas pousser, quoi)

  16. Louise - Il y a 2 années

    Bravo pour le ton de l’article, drôle comme toujours !
    Maman d’un petit garçon de 4 ans, j’ai 27 ans et souhaite avoir d’autres enfants, mais pas tout de suite, et je peux tout à fait comprendre qu’on ait pas envie d’en avoir, être parent c’est juste une option de vie parmi tant d’autres !
    Par ailleurs, sans vouloir être trop pointilleuse, je me demande si quand tu évoque l’idée que être mère signifie ne plus pouvoir rentrer à l’aube avec une chaussure en moins, tu parles du temps de la grossesse ou de la vie toute entière, celle qui dure 18 ans le temps que l’enfant ait assez grandi pour pouvoir avoir une clio à son tour ?

    Car il se trouve que tout autant que vous en avez marre d’entendre que ne pas vouloir d’enfant est louche, nous les fêtardes invétérées devenues mamans ça nous aiderait que l’idée que l’on devrait ressentir des scrupules lorsque l’on continu à sortir, boire, oublier ( vomir parfois ) alors que l’on est devenus parents tombe dans un trou et n’en ressorte jamais.

    Très honnêtement mes soirées sont les mêmes qu’avant le dit enfant, la fréquence à certes un peu baissé ( et encore que.. ) et c’est juste une question d’organisation, une sorte de garde alternée entre copines. Et puis après une nuit de folie et d’excès ( ou un weekend ) , aller chercher ton petit donne une toute autre saveur à ton lendemain, le concept même de redescente n’existe plus, puisque le lendemain est tout aussi bien que la soirée de la veille, juste sur une autre latitude 🙂

    Voila j’espère que les mentalités évolueront afin qu’on vous foute la paix, et à nous aussi !

    • admin - Il y a 2 années

      @Louise : oh que j’aime ton message !!! Oh qu’il fait du bien ! Permets juste que je sous-titre le coup de rentrer à 5 du, déchirée comme un drap d’orphelinat. EVIDEMMENT que vous, multipares, avez le droit de vous la mettre jusqu’à pas d’heure ! EVIDEMMENT, que le fait d’avoir un enfant n’équivaut pas à entrer au couvent ! Juste, faire la fête quand on a des enfants de moins de 10 ans demande objectivement plus d’organisation que lorsqu’on n’en a pas. Pas à cause de la culpabilité – je ne connais même pas ce mot ! -, mais juste parce qu’un enfant de moins de 8 ans se lève tôt, et ne sait pas s’occuper tout seul jusqu’à ce que sa mère remette ses neurones à l’endroit. Oh bien sûr, on peut toujours lui mettre un bol de croquettes et un iPad au pied de son lit, mais le plus souvent, il shoote dedans, donc le casse, donc pleure, et on doit alors le câliner alors qu’on a la langue en gant de toilette et une grosse envie de dormir une semaine. C’est un peu comme de faire Paris-Lyon en TGV, ou en trottinette : les deux sont jouables, mais l’un est objectivement plus commode. Mille bises, et high five à Mini Me

  17. Lili - Il y a 2 années

    Ah je me reconnais totalement dans ta description ! (sauf que je n’ai pas encore 20 ans, donc théoriquement, je suis encore dans la phase « j’ai LARGEMENT le temps »). Je ne comprends pas pourquoi les femmes devraient avoir à se justifier de ne pas vouloir d’enfants. Etre mère n’est pas une fin en soi…

    • admin - Il y a 2 années

      @Lili : oui mais… Tu es jeune, tu as le temps… Ca viendra, tu verras. ;-***

  18. Pocahonte - Il y a 2 années

    Petite PoirauOrange, ton corps sera meurtri par l’âge et le relâchement musculaire avec ou sans enfants

    • admin - Il y a 2 années

      @Poireauorange @Pocahonte : mettons que c’est douteux de sanctifier effectivement le corps non retouché de Cindy Crawford à base de « c’est tellement beau, UN CORPS DE MERE », alors que si Jennifer Aniston avait posé avec le même body, elle s’en serait pris plein la cellulite. Par ailleurs, avoir un enfant n’immunise pas contre l’égoïsme, ni la méchanceté, hélas.

  19. PoireauOrange - Il y a 2 années

    J’ai juste envie de dire merci. J’ai encore tilté la dernière fois sur Facebook où s’affichait devant mes yeux ébahis « Voici ce qu’est vraiment le corps d’une femme, et c’est beau. », et oh ! Que vois-je le vrai corps d’une femme est celui d’une maman après la grossesse ? Ça veut dire quoi ça ? OK, le corps d’une femme qui a porté un enfant est meurtri par les vergetures, les distensions etc, et l’article souligne que c’est ce qui fait sa beauté. Mais ça veut dire que si on ne veut pas d’enfant, si on est juste une femme, on n’aura jamais CE VRAI corps de femme. On n’en sera une à moitié. Non, pas d’accord.
    Y’en a un peu marre que les gens ne trouve pas ça normal DF ne pas vouloir d’enfants. Et estime que tu es une sorte d’OVNI méchant et cruel parce qu’un bébé c’est mignon. C’est mignon oui mais pour moi ça s’arrête là et j’estime comme toi qu’il est de mon plein droit qu’il en soit ainsi.

    Donc merci.

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni