WTFashion

#spécialrentrée : le bracelet de cheville résiste-t’il à l’automne ?

En mode, il y a deux catégories de tabous : les interdits-interdits, que j’appellerais les « interdiaboliques », soit les looks 100% injouables jusqu’à la mort (pour moi : les talons compensés, les imprimés fleurs, le moutarde et les cols Claudine), et les interdits-sexy quand même – disons, les « interdiapason » -, qui m’attirent autant qu’il me font peur.

Le bracelet de cheville fait partie de cette dernière catégorie (avec la jupe plissée, la salopette en jean et le bermuda, puisque vous me le demandez).

 

D’un côté, le bracelet de cheville crie « cagole », surtout quand il est porté avec un tatouage de salamandre, des sandales compensées en liège et un teint de gouda, de l’autre, c’est quand même l’accessoire qui raconte le mieux les vacances, les cigales, la plage et les cheveux plein de sable. Je lui ai donc cédé tout l’été, ou plus exactement, j’ai multiplié les bracelets de cheville comme une blogueuse les fautes de français, sans vergogne ni mesure : perles, chaînes de cheville, bandanas , bracelets brésiliens, merdouilles en caoutchouc, allez hop, en accumulation autour des deux pattes, et plus j’avais l’air d’un pigeon frivole, plus j’étais heureuse.

 

IMG_6696

IMG_6695

IMG_6694

 

A la ren… à la rent… à la reeeeeentrr… àlarentré, j’ai décidé de continuer le bracelet de cheville, pour conjurer septembre qui se la pète avec ses feuilles mortes et ses nouveaux cahiers, et simuler les vacances jusqu’à ce que mon bronzage se barre avec l’eau du bain.

 

Les jours que la météo est de bon poil, je continue les bracelets à perles, sauf qu’au singulier (ou au pluriel léger, en tout cas pas au superlatif), que j’assortis avec une robe brodée et une accumulation de bracelets sur le poignet, comme en vacances, sauf que je me coiffe et que j’enfile des baskets et un blouson en cuir, pour urbaniser l’affaire.

 

IMG_6689

FullSizeRender

IMG_6692

 

… Et quand la météo fait sa pute, j’ai très envie de ce bracelet Chloé, redoutable avec un fute raccourci (surtout pas de jupe) et des baskets, voire des Richelieu type Zizi de Repetto, et une marinière. Ou un pull un peu brut, en gros coton. Voyez le genre ?

GYG050_1_xl

543847_fr_ppBracelet de cheville « Frankie », Chloé, 365£

 

Et vous, vous continuez vos looks d’été à la ren… à la rentruc, là ?

 

Des béc’,

F.

 

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

7 A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

  1. Pinkplasticupcake - Il y a 2 années

    Bon, avant l’article, j’étais contre… Totalement. C’est un FFP pour moi, jusqu’à ce que je vois cette accumulation que tu as su merveilleusement arranger!
    Alors seul, non, mais là j’adore!

    Sinon je trouve ça important de garder un peu de soleil dans sa tenue 🙂 j’ai su adapter (ou pas, je sais pas) mes imprimés (aujourd’hui c’est la robe de bibliothécaire avec un t shirt imprimé burgers…) et mes bijoux en coquillages!

    • admin - Il y a 2 années

      @Pinkplasticupcake : « robe de bibliothécaire avec un t shirt imprimé burgers… et mes bijoux en coquillages » : PASSION !!!!

  2. Merrygoroundgirl - Il y a 2 années

    Qu’est-ce que tu as bien su assortir les tiens! Moi je n’ai pas encore succombé cet été parce que j’en voulais un avec des coquillages que le manque de temps ne m’a jamais fais trouver. Mais ce n’est que partie remise.
    Et puis pour faire survivre encore un petit peu l’été, je garde l’accumulation de bracelets au poignet. Parce que le déni de Septembre ne passe pas encore.

    Bises,
    Céline.

  3. PoireauOrange - Il y a 2 années

    Comme le commentaire précédent j’adore ceux présents sur tes chevilles bronzées mais j’ai plus de mal avec le design de celui de chez Chloé, peut-être trop « menotte » à mon goût.

    Et pour répondre en décalage complet d’article, non toujours pas de vacances pour moi… pour maintenant on attendra octobre. J’ai muté du rayon cochonaille au rayon volaille chaude bouillante. La classe. (Et je ne me moquais pas, c’est de la poésie urbaine)
    Bisous ensoleillés quand même.

    • admin - Il y a 2 années

      @Poireaute : hashtagcoeur, rapport à ton commentaire sur mes chevilles bronzées, et aux poulets rôtis. J’adore ça, surtout le lendemain, froid, avec du Branston Pickles. J’échange un selfie poulet en situation contre le selfie de ton choix : chiche ou bien ? fionaschmidt@me.com Plein de bises, et de la mayo <3

  4. SophieK - Il y a 2 années

    Oui oui je suis totalement adepte ! (Même si ma mère m’a appris qu’il y avait une sorte d’ inconscient collectif comme quoi ça signifiait esclave sexuel… :O)
    1). J’y crois pas du tout, 2). Je me le suis offert et 3). Jm’en moque !
    Je porte avec fierté un petit edelweiss sur une chaîne. :- )
    Une de mes copines l’a insulté en traitant mon edelweiss de tournesol… C’est joli aussi les tournesols..
    J’adore les tiens mais je déteste celui de chez Chloé

    Bisous :-*

    • admin - Il y a 2 années

      @SophieK : Madame K mère n’a pas tort, et à mon avis, c’est ce qui participe à le rendre sexy. En effet, dans l’Egypte ancienne, les putes étaient tenues de s’habiller comme les hommes, pour se distinguer des honnêtes femmes. Pour glamouriser leur mise, elles abusaient donc des fards, parfums et bijoux, DONT LES BRACELETS DE CHEVILLE, qu’elles étaient les seules à porter. CQFD, et pardon pour la parenthèse Lisa Simpson. Bises et rebises

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni