Fiona l'exploratrice

#crushmode : l’épure poétique des bijoux Atelier VM

Aussi indispensables et élégants qu’un t-shirt blanc parfaitement coupé, les bijoux de la marque milanaise débarquent au Bon Marché, jusqu’au 18 février. Je suis : fanissime (et ruinée) (mais bijoutée comme jamais).

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 10.51.19

 

 

Monsieur Schmidt a toutes les qualités qu’une femme peut espérer de son compte-joint, sauf deux : il est toujours à l’heure, et il déteste suivre les listes d’idées cadeaux que je lui fourre dans les poches à la moindre occasion. J’ai tout essayé : semer des entrecôtes béarnaises jusqu’au cadeau de mes rêves, prétendre qu’il me ferait pousser les seins, promettre qu’il me rendrait aimable et gracieuse même pendant mes règles… Rien n’y fait : cet homme avec lequel je fête aujourd’hui six ans d’amour et d’eau fraîche de whisky bien tassés persiste à me faire toutes les surprises, sauf celle de me laisser cinq minutes pour finir de me coiffer.

 

Hélas, le rapport pathologique de Monsieur Schmidt à la ponctualité est incurable. Je suis donc condamnée à trottiner derrière lui les cheveux mouillés, vêtue du plaid du canapé, jusqu’à ce que nous parvenions à vivre sur le même fuseau horaire.

 

giphy

 

 

Mais pour ce qui est d’obtenir le cadeau de mes rêves, j’ai trouvé une solution radicale : je me l’offre !

« On n’est jamais mieux servie que par soi-même », comme dirait mon sex toy.

 

Forte de cette résolution – la seule que j’aie jamais tenue -, j’ai commencé à vidanger le corner d’Atelier VM dès Noël 2015, lorsque les deux fondatrices et amies d’enfance ont installé leur premier pop up au Bon Marché . Leur credo ? Less is more – ce qui, je vous l’accorde, ne me ressemble pas… sauf en ce qui concerne les bijoux, que j’aime épurés, simples, élégants et sophistiqués, comme un t-shirt blanc parfaitement coupé. Atelier VM, c’est ça : l’originalité qui paraît évidente, le bijou seconde peau qui finit par faire partie de nous, tellement on ne le quitte jamais.

 

 

J’ai commencé ma collection avec deux b.o piercing, l’un en or l’autre en argent, que je porte H24. Puis Monsieur Schmidt, dans un spasme de romantisme, m’a offert l’Essenziale, la spécialité de la maison : un fil d’or rose, blanc ou jaune soudé autour du poignet, sans fermoir.

 

VM-orecchini-tappabuchi-brillante1b.o argent ou or 18k et diamant, rubis, émeraude ou saphir, 85€ l’unitéVM-orecchini-tappabuchiPiercing en argent, or jaune ou rose 18k, 55€ l’unité 

 

ezgif.com-optimize

 

Ensuite je me suis offert leur bracelet tibétain, et puis j’ai fait une pause, jusqu’au retour des créatrices à Paris à Noël. Là, bim, quatre bagues que je ne retire jamais (j’hésite à en acheter une cinquième, pour en porter une à tous les doigts), un nouveau piercing avec un rubis, et cette boucle d’oreille insensée que l’on peut nouer et dénouer à sa guise.

 

br-TIBETANABracelet tibétain en perles de culture, verre et or 18k, 225€330193_10150301346928756_1110419_obagues fil en or 18k, 65€ l’une

 

 

ezgif.com-gif-maker

 

 

Et voilà que Marta et Viola reviennent pour la Saint Val’ !

Or Socrate ne disait-il pas : « Aime-toi toi même » ? (en fait, il disait : « Connais-toi toi-même », mais plus je me connais, plus je me kiffe, donc…) Et ces adorables bijoux coeur ne sont-ils pas la façon la plus romantique de m’auto-déclarer mon amour ?  Ma CB transpire déjà…

 

 

 

Joyeuse fête de l’amour les chéri-e-s !

Love,

Fiona

 

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni