Les questions qui suivent ont été reproduites sans trucage. Vous pouvez bien sûr me poser les vôtres dans les commentaires ci-dessous, ou par mail : fionaschmidt@me.com.

 

Quand as-tu lancé ton blog ?

En mai 2014. Avant ça, j’avais un blog perso sur le site de Be, magazine dont j’étais également l’éditorialiste. Comme je me faisais régulièrement engueuler par la réd’chef du site parce que mes billets n’étaient pas assez annonceurs-friendly, j’ai fini par créer ma propre tribune, où j’écris tout ce qui me passe par la tête.

Et je vous garantie que j’ai une quatre voies entre les deux oreilles.

 

Pourquoi avoir attendu aujourd’hui pour faire une liste des F.A.Q ?

Parce que je suis ceinture noire de procrastination. Ca fait presque un an que je me dis : « demain. » Un peu comme le sport.

 

Que fais-tu dans la vie ?

Je suis journaliste depuis douze ans dans la presse féminine. J’ai travaillé pour Cosmopolitan, Be, Grazia et Biba. Depuis un an, je suis également la plume à tout faire officielle de Christian Louboutin, et d’Undiz, pour lesquelles je fais du brand content.

 

Tu travailles pour la presse et pour les marques, et t’arrives à dormir, ta déontologie ne te démange pas trop ?

Ca va, merci de me poser la question : les frontières entre mes activités de journaliste, de blogueuse et de communicante sont totalement étanches.

 

Pourquoi ne postes-tu pas plus souvent ?

Je sais que je ne devrais pas le dire, mais ch’te l’dit quand même (F.A.Q sponsorisée par Patrick Bruel) : j’ai besoin de lever le nez de mon écran pour aller au cinéma, voir des expos, me promener les mains dans les poches, passer du temps avec mon Monsieur, me la coller avec mes potes… Bref, continuer à avoir une vie non virtuelle, voire privée. Je suis une grande malade, je sais. Poster tous les jours est donc hors de question, néanmoins, j’aimerais accélérer la cadence de mes posts, qui se sont en effet raréfiés depuis novembre dernier, rapport que je faisais mes 35h en un jour. Je suis en train de m’organiser pour écrire davantage : l’écriture spécifique du blog me manque, comme l’interaction avec mes lecteurs (#aoooooooowwww…).

 

Pourquoi ne postes-tu pas plus de photos de tes looks ?

Pour faire de jolies photos, il faut du temps, et un photographe. Je n’ai ni l’un ni l’autre. Mais je cherche les deux…

 

Comment choisis-tu les sujets de tes posts ?

En fonction de l’actu, et de mes humeurs. En général, j’essaie d’explorer des terrains pas trop battus par ailleurs, raison pour laquelle vous ne lirez jamais de posts sur les tendances majeures de la saison, ou sur comment porter le trench beige, ou la salopette, ou les meilleures adresses déco en ligne. Mon truc à moi, c’est plutôt les tendances émergentes et/ou décalées, et les billets d’humeur qui épinglent un tic de l’époque.

 

A quand une rubrique beauté ?

Ce n’est pas au programme. Mais vous trouvez souvent des infos beauté dans la rubrique « C’est la semaine / le week-end pour… », un moodboard des tendances les plus hot et/ou WTF du moment.

 

A quand une rubrique recettes de cuisine à base de graines germées ?

Ce n’est pas au programme non plus. Bien que j’adore faire la cuisine, surtout la cuisine de connasse (genre graines de chia, kiwi nain et roquette roumaine). Et puis il existe plein de blogs super dédiés à la cuisine de connasse, je ne veux pas saturer le marché.

 

A quand une rubrique voyages, toi qui passes ta vie dans les aéroports ?

Ce n’est pas au programme non plus, bien que je poste régulièrement les photos de mes escapades à l’autre bout du monde. Le problème, c’est que mes journées ne contiennent pas de lycra, qu’elles sont déjà très, très chargées, et que j’ai besoin de huit heures de sommeil par jour. Je m’en désole d’ailleurs, j’adorerais dormir moins pour pouvoir écrire et lire davantage (entre autres), mais si je n’ai pas mes huit heures, je pense de travers et je parle kossovar.

 

A quand une rubrique street style ?

Bon, tu sais quoi ? Lis plus haut.

 

Mais alors, tu n’es pas vraiment une blogueuse mode, dénonce-toi !

Vous m’avez leakée. En plus, je vais rarissimement aux événements de blogueuse, et je ne porte pas de chapeau (ni de bonnet).

 

Comment gagner de l’argent avec un blog ?

Paraît qu’il faut écrire des billets sponsorisés et mettre de la pub sur son site. Or je suis beaucoup trop snob pour avoir des bandeaux pub sur ma home, et j’adorerais être payée pour tester des rouges à lèvres de luxe et en dire le plus grand bien, malheureusement, je n’écris pas assez sur les rouges à lèvres et trop sur les imprimés bite pour que les annonceurs déposent des gerbes de billets de banque sur mon paillasson…

 

Ecris-tu des billets sponsorisés ?

Ca n’est jamais arrivé. Néanmoins, si une marque avec laquelle j’ai une affinité me propose une opération en accord avec ma ligne éditoriale, pourquoi pas ?

 

Prends-tu des stagiaires ?

J’en ai pris une merveilleuse pour m’aider à lancer ce blog. Malheureusement, aujourd’hui, je n’ai pas le temps que je voudrais consacrer à un(e) stagiaire. J’espère l’avoir un jour, ne désespérez donc pas, lectrices et teur (car j’ai eu une demande d’un jeune Monsieur).

 

J’adore ton blog, même si je ne comprends pas toujours tout ce que tu écris. J’aimerais néanmoins que tu nous fasses découvrir davantage de tes petites marques/eshops coups de coeur. Tu es un blog mode, oui ou merde ?!?

1/ Merci 2/ ben, ouais, quand même, 3/ c’est en projet. D’autant que vous êtes nombreuses à me demander régulièrement adresses et marques cheap&chic qui sortent du Sentier battu, et de la Sainte Trinité Zara-H&M-Asos. Donc j’y travaille, et j’espère que ça vous plaira.

 

Où vous envoyer communiqués de presse, propositions de collaboration, offres commerciales, bouquets de fleurs et pots de vin ?

Par mail à fionaschmidt@me.com. Coordonnées bancaires de mon compte panaméen sur simple demande écrite de votre part.

 

Es-tu vraiment comme ça dans la vraie vie ?

Je jure que vous êtes au moins trois à m’avoir posé cette question, #vousalors…

 

giffage-3

 

 

Et d’abord, ça veut dire quoi, « comme ça » ?!?

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni