1/ Les péruviens vous appellent tous “Senorita”, comme si vous aviez encore un âge avouable en public : effet Botox garanti, à l’intérieur comme à l’extérieur de la tête, parole de meuf qu’on appelle “Madame” depuis la fin du CE2.
2/ Les péruviens sourient, et pas seulement à leur dentiste. Par ailleurs, leur sourire est un vrai sourire, pas une rayure sur le pare-choc de leur indifférence.
3/ Après deux Pisco sour, même les Parisiens les plus chevronnés deviennent des pros du strip-tease dentaire.
 
GTY_pisco_sour_nt_131001_16x9_992
 
4/ Les paysages de montagne semblent sortis tout droit des fantasmes de Jean-Jacques Annaud. J’ai fait la route de Puno à Cusco – 6 heures de route – la bouche ouverte et les yeux écarquillés : le moindre rocher, l’arbre le plus banal, le plus galeux des moutons péruviens sont d’une beauté à confondre ses consonnes et ses voyelles.
 
IMG_4202
IMG_4177
IMG_3786

IMG_3716Champ de quinoa, dans la Vallée sacrée

IMG_3634
FullSizeRender-1
FullSizeRender-3
 
5/ La coke est en vente libre. Enfin, la feuille de coca.
 

Capture d’écran 2015-05-19 à 21.35.28Tisane de feuilles de coca : cheers !IMG_3473 IMG_3474

 
6/ Le vrai ceviche. Le ceviche de truite sauvage, notamment. Et ce n’est qu’un exemple de l’extraordinaire diversité de la gastronomie péruvienne, qui mérite amplement l’attention qu’on commence à lui porter à Paris.
 
7/ Les marchés valent tous les Topshop et les Zara du monde. Et c’est une ceinture noire du shopping qui vous le dit.
 
IMG_3612
IMG_3929

IMG_3930Pulls “plus péruviens, tu meurs”, tricotés par les mamitas de la région de Cuzco
IMG_4041
IMG_3614Poudres de perlimpinpin vendues sur les marchés
IMG_2952
FullSizeRender-6
IMG_4199Scènes de marché à Cuzco
IMG_3097
IMG_3096Aaaaaaah, les vitrines so kitsch du Centro historico de Lima…
IMG_3080
IMG_3079
IMG_3250
FullSizeRender-8
IMG_3191Aaaaaah, l’hommage au chic français des boutiques de Lima…

 
8/ La maréchaussée est sexy…
 
IMG_2979
 
9/ Le quartier de Barranco à Lima, et de San Blas à Cuzco sont les nouveaux Brooklyn, en mieux.
 

IMG_3046“Barranco est un bon endroit pour l’amour”IMG_3049“Barranco est un bon endroit pour l’amitié”IMG_3106La bodega verde, l’un des innombrables cafés branchés de Barranco
IMG_3173
IMG_3185
IMG_3229
IMG_3156
IMG_3172Quartier de Barranco, Lima
IMG_3985
IMG_4308
IMG_4309
IMG_4310Quartier  San Blas, à Cuzco

 
10/ L’art est partout : entre les murs, sur les murs, derrière les murs, dans la nature…
 

IMG_3177Fondation MATE Mario Testino, à Lima
IMG_3139
IMG_3155
IMG_3099
IMG_3095
IMG_3070
IMG_3065
IMG_2927
FullSizeRender-7
FullSizeRender-9Lima
FullSizeRender - copie
IMG_4197Cuzco
IMG_3726Salines de Maras, dans la Vallée sacrée

 
9/ Les cimetières semblent avoir été designés par un Tim Burton qui aurait été samplé avec Pedro Almodovar période “Talons aiguilles”. (Oui, j’aime visiter les cimetières à l’étranger. Les cimetières, et les supermarchés. Car la façon dont on traite les morts et les estomacs sont à mon sens au moins aussi révélateurs d’une société que l’art ou la cuisine).
 
IMG_4192
IMG_4194
IMG_4195
IMG_4189

IMG_4191Cimetière de Pisaq

 
10/ Les vieux péruviens mettent une branlée aux fashionistas du blog Advanced Style.
 
IMG_3378
IMG_4176
IMG_3943
IMG_4023
IMG_3283
FullSizeRender-5
 
11/ Et leur relève fashion est assurée.
 
IMG_2997
IMG_3372
 
 
12/ Un tour en mototaxi à Puno ou en Amazonie vaut tous les abonnements Uber du monde.
 
IMG_3683
 
13/ La jungle amazonienne convertirait un lampadaire à la nature.
 
FullSizeRender-4
IMG_4113
IMG_4214
IMG_4285
 
14/ L’expérience des sites emblématiques du Pérou est mille fois plus intense que leurs images d’Epinal.
 

IMG_3412Lac Titicaca
IMG_3317
IMG_3281Les îles d’Uros, 100% made with bamboo, sur le lac Titicaca

IMG_3269

IMG_4312

IMG_3385

FullSizeRender-2Île de Taquile, sur le lac Titicaca

 
Voir le soleil se lever sur un Machu Picchu enveloppé de brume est un poème à côté duquel les oeuvres complètes de Mallarmé passent pour du Oui Oui.
 
IMG_4182
IMG_4181
IMG_4180

IMG_3812Machu Picchu

 
La suite de mon expérience quasi mystique au Pérou, et les vraies raisons de mon silence prolongé demain.
Je vous embrasse fort mes amours, vous m’avez manqués.
F.