WTFashion

Le sac de pauvre est-il l’avenir du luxe ?

En 1967 à Turin naissait « l’arte povera », littéralement « l’art pauvre », un mouvement artistique qui défiait l’industrie culturelle et plus généralement la société de consommation en utilisant des matériaux dits « pauvres » comme le sable, la toile de jute, la terre, le goudron, la corde, etc. L’art étant évidemment dans le geste plutôt que dans le produit fini, l’arte povera était plus politique qu’esthétique.

 

(Le niveau intellectuel de ce blog… Toi aussi, ton cerveau chope des abdos à la fin de chaque post?)

 

En 2007 à Paris, Marc Jacobs invente le « borsa povera », ou « sac pauvre », qui a l’air d’être un sac de pauvre, sauf qu’il coûte en réalité le PIB de Monaco.

 

Vuitton 2011Louis Vuitton, été 2007

 

C’est insolent, c’est décalé, c’est décadent, et c’est un succès commercial qu’il récidive trois ans plus tard, avec un sac en cuir déguisé en sac poubelle :

 

2010 besace-raindrop-louis-vuitton-marc-jacobs-l-7Louis Vuitton par Marc Jacobs, été 2010

 

« Qui est le con qui achèterait 2000 euros un truc qu’il pourrait avoir à 2 balles au Franprix de Barbès ? », demandez-vous légitimement ? Ben, les riches, pardi ! D’abord parce qu’un riche ne va pas au Franprix, ni à Barbès : il ne sait pas où c’est, c’est donc plus commode pour lui d’acheter ses sacs poubelle chez Vuitton, son commerce de proximité à lui. Ensuite parce que si les pauvres jouent aux riches, un sac griffé plus ou moins casher accroché au coude, pourquoi les riches ne joueraient-ils pas aux pauvres, avec des contrefaçons de précarité ? Hein ?

 

Depuis les années 2010, les créateurs de mode multiplient donc les pieds de nez à cette crise dont on parle partout, sauf à la caisse de leurs boutiques, avec des sacs qui simulent l’indigence 48 carats :

Le sac en papier chez Martin Margiela :

 

Margiela 2011-2012Maison-martin-margiela 2012-2013Maison Martin Margiela, collection « Paper », été 2010

 

Le sac en plastique de petite fille chez Louis Vuitton :

louis-vuitton-jelly-basket-bag-ss20121

lv-03Louis Vuitton, été 2012

Le sac façon papier de bonbon chez Margiela, dont l’idée a été reprise dans la collection Chanel de l’hiver :

Margiela-HM-candy-wrapper-clutch-2Maison Martin Margiela pour H&M, hiver 2012

Le filet à provisions de mémé :

Capture d’écran 2015-02-28 à 20.00.33Carven été 2013

 

Re-le sac Barbès :

_D7Q0924.1366x2048

céline aw 2013Céline, automne-hiver 2013-2014

Re-le sac poubelle :

 

lanvin-paper-bag-tote-0

aod-lanvinLanvin automne-hiver 2013-2014

Le panier de supermarché, et la housse d’oreiller Foir’Fouille :

BY8P0187.1366x2048

BY8P0231.1366x2048Chanel automne-hiver 2014-2015

 

Le sac de shopping, bien connu des rédactrices mode :

givenchy-rtw-fw2014-backstage-16_223246676020.jpg_carousel_partiesBackstage Givenchy automne-hiver 2014-2015

452541_in_xl452540_in_xl
Sac « Rave » été 2015

 

Le sac en plastique sauf qu’en python :

129763Anya Hindmarch automne-hiver 2014-2015

 

Le sac McDo :

MOS_0361.1366x2048Moschino automne-hiver 2014-2015

 

Et la nouvelle saison ne fait pas exception à cette nouvelle règle du no fric, c’est chic ! Ainsi cet été, il est de bon ton de promener ses affaires, au choix :

 

… dans un panier en osier rescapé d’un vide-grenier :

 

506085_in_xl 506087_in_xlMark Cross

… Un sac transparent façon miss Camping 1987…

0000011629740_img_5868Junya Watanabe @Colette

 

Un cabas pliable que l’on trouvait jusqu’alors plus facilement dans les offres d’abonnement au magazine Pleine Vie que chez Colette :

0000011677079_img_0158 0000011677093_img_0165Azumi & David @Colette

 

 

… Un cabas imprimé Sodexo :

0000011676683_img_3663 0000011676676_img_3657Azumi & David @Colette

 

… Le cabas que l’on trouve généralement sous la caisse du Super U :

0000011495017_img_2260Carven

… Un sac Tati pimpé :

0000011688365_img_2062Yazbukey

Ou enfin, le cadeau-souvenir que l’on achète à sa marraine à la boutique de l’aéroport, avec un paquet de Tic Tac et des boules Quiès :
495257_in_xl

Dolce&Gabbana

 

Pour être honnête, les deux dernières options me séduisent assez. Le problème, c’est que je ne peux pas faire semblant d’être pauvre : je le suis vraiment. Toute la difficulté de cette tendance est là : le sac de pauvre doit avoir l’air assez pouilleux pour être hype, tout en étant quand même un peu luxe, pour qu’on ne me soupçonne pas d’être premier degré, genre « mon sac Shoppi vient du Shoppi ». Voyez ?

Comment ça, c’est la tendance la plus débectante, cynique, ridicule et pour tout dire, assez vulgaire que vous ayez vue depuis deux bonnes semaines ?!?

Eh oh, ça va les Mélenchonnes ! Va falloir vous y faire, car les versions de l’hiver prochain sont déjà dans les bacs :

Coucou le sac à point de croix de mémé !

Zimmermann-Fall-2015Zimmermann, automne-hiver 2015-2016

Coucou le grigri Sapin Magique !

Anya-Hindmarch-Fall-2015Anya Hindmarch

 

Et la fashion week n’est pas encore finie…

Perso, je mise ma fashion cred’ sur le baluchon qu’on croirait fait de deux vieux foulards, j’en ai repéré un tout fait chez Topshop :

24B62FMUL_large24B01GMUL_largePourvu que mes deux mains soient assez futées pour bricoler ça toutes seules – mais hélas, comme je n’ai pas un gros Q.I. manuel…

Mille baisers (+ 33% gratuit)

F.

 

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni