Des hauts et débats

Jingle balls, jingle balls : happy Movember ^^!

Moustaches + November = Movember = le mois de la sensibilisation aux maladies masculines, telles que le cancer de la prostate ou des testicules. L’occasion était trop belle de consacrer un post aux dernières tendances testiculaires à travers le monde.

 

giphy-1

 

Aaaaah, novembre… Ses rhino-pharyngites en série, ses soupes au potiron, ses apéros qui commencent à 16h30, quand finit le déjeuner, mon anniversaire (le 23 : notez-le)… Sa fête de la moustache solidaire, i.e Movember, qui fête ses 17 ans cette année #çapousse… En écho à Octobre Rose pour le dépistage du cancer du sein et des maladies féminines, depuis 1999, les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache durant tout le mois de novembre, puis à partager leurs selfstaches sur les réseaux sociaux avec le hashtag #movember, afin de sensibiliser l’opinion aux maladies masculines, et lever des fonds pour aider la recherche médicale (plus d’infos : movember.com, en français)

 

Bien sûr, j’aurais pu vous montrer la moustache de Monsieur Schmidt, qui ressemble chaque jour un peu plus à Chuck Norris Brad Pitt dans Inglorious Basterds.

Mais je n’ai pas envie que mon mec crée des émeutes à chaque fois qu’il va à la boulange.

 

 

brad_pitt_moustache_jpg_319_north_626x_whiteMonsieur Schmidt. Ou est-ce Brad Pitt ? Je les confonds toujours…

 

 

J’aurais pu également vous faire un diapo des plus belles moustaches d’Hollywood.

Mais je n’aime pas ce genre de démagogie pute-à-clics (on verra à la fin de ce post, si vous êtes sages).

 

J’aurais enfin pu  vous proposer un shopping 100% moustaches. Mais entre la tendance moustaches et la tendance bijoux de famille, vous auriez choisi laquelle, à ma place ?

 

capture-decran-2016-11-03-a-21-21-59

 

Ben tiens…

C’est donc de joaillerie intime dont nous allons causer sur ce blog,  jamais le dernier à parler de cucul, de kiki ou de kékette, vous aurez remarqué – ça va finir par devenir ma marque (Dorcel) de fabrique, à force…

 

Les testicules et la mode

 

Vous le savez, depuis le temps que vous lisez ce blog d’obsédée, le sexe et la mode ont toujours fait bon ménage, de manière de moins en moins métaphorique. Si cette saison, Rick Owens n’a pas fait défiler ses mannequins kikis au vent, le 13 septembre dernier, Shane Olivier, le créateur de Hood by Air, présentait une collection baptisée « handkerchief » (« mouchoir », pour les allemand LV1) sponsorisée par le site Porn Hub, qui a par ailleurs fourni le lubrifiant dont était couvert le visage des mannequins. De son côté, comme d’habitude, Andreas Kronthaler pour Vivienne Westwood avait tatoué une bite dans le dos de l’un de ses mannequins. Pendant ce temps, la jeune marque américaine Namilia vend des « dickinis », Justin Bieber rêve la main au paquet (griffé Calvin Klein) sur les murs des mégalopoles, Kit Harrington aka Jon Snow dans GOT confie à l’animateur Jimmy Fallon qu’il se gratte les couilles à chaque fois qu’il voit une ambulance, la marque de yogis branchées Lululemon achalande les hommes avec un pantalon qui permet un porter à droite ou à gauche, et des Français ont inventé le premier boxer filtrant 99% des ondes émises par les téléphones portables, qui nuiraient notamment à la qualité des spermatozoïdes.

Bref, balls are the new black.

 

Kit Harrington en mai dernier sur le plateau de Jimmy Fallon

 

gallery-1453906167-calvin-klein-spring-2016-campaign-bieber-ph-tyrone-lebon-88Fais de balls rêves, Justin ! – Campagne Calvin Klein, hiver 2016
vivienne_westwood_penisVivienne Westwood SS 2017penis_bra_3_ bildschirmfoto_2016-09-27_um_22-08-48 denim_bra_full untitled-1« dickini », Namilia, à partir de 75€

la pub – géniale – de Lululemon pour le pantalon ABC (Anti Balls Crushing)

 

Les testicules et la beauté

 

Plus pointue que la lingette testiculaire, un marché en pleine expansion de l’autre côté de l’Atlantique : l’épilation testiculaire, qui a enfin un nom ! Selon le New York Times (vous avez bien lu), le Boyzilian, l’équivalent masculin du maillot brésilien, est de plus en plus demandé dans les instituts de beauté masculine, et de moins en moins réservé à la communauté gay (#ouch). L’Anglo-saxonnie compte par ailleurs de plus en plus d’adeptes du Scrotox, ou botox des couilles, qui consiste à élever le… débat grâce à une piqûre justement ciblée. A quand le tatouage éphémère, ou les strass autocollants ? (Pitié, ne me dites pas que ça existe déjà. Ou envoyez les photos en MP).

 

b00l1ghhv2Dude Wipes, spécialiste de la fraîcheur et de l’hydratation testiculaire depuis 2003

La pub pour Nadkins, sur l’air que sifflotent les 7 nains de Blanche-Neige… Cliquez (si, si, j’insiste)

 

Les testicules et la gastronomie

 

Ce n’est pas une épreuve d’un Koh Lanta anthropophage, mais un met inventé par les ranchers, et particulièrement goûté dans le Nord-Ouest des Etats-Unis : les Rocky Mountains Oysters n’ont rien à voir avec les huîtres, mais tout avec les couilles de taureau. Avis aux food truckers en panne d’inspiration…

 

Les testicules et l’art (de vivre)

 

J’avais déjà eu l’occasion de célébrer ici Pricasso, l’artiste qui peint avec son pénis (l’histoire ne dit pas s’il fait les finitions avec ses testicules, mais une enquête est en cours). Pour celles et ceux qui comme moi, ne possèdent hélas aucun don artistique (et dans mon cas, aucun matériel  de peinture non plus), reste le Nutscaping, la nouvelle Insta-tendance qui consiste à photographier ses couilles devant un paysage paradisiaque. Il existe même un site dédié à cet art nouveau.

 

nutscapes-5

nutscapes2

nutscapes-4

nutscapes

tumblr_o0rbzhiknc1tpaqwwo1_1280« Nutscapes » garantis sans Boyzilians @nutscapes.com

 

Pudique ou de sexe féminin ? Grâce à la société espagnole Imaginarte et « Niceballs », la première balle anti-stress repositionable, le grattage testiculaire devient enfin un geste simple, ludique, et à la portée de tou(te)s. Enfin, je signale à mes ami(e)s cyclistes adeptes des balades nocturnes qu’une paire de couilles peut leur sauver la vie, à condition de les accrocher sous la selle de leur vélo : les Bike Balls en silicone phosphorescentes accroissent en effet votre visibilité, grâce à leur luminosité réglable. Sortez découvert(e)s !

 

imaginarte_niceballs_05_72-57c7e934a8355__880Niceballs, à commander ici

520be53c1d14419ab0e679a1d635704c

1181316154677794911_cd51fc9d8f9bBike Balls, 19,99£ @Firebox.com

 

Bien, je crois que j’en ai assez fait pour la journée, je vous laisse jouer à leurs baballes et vous embrasse bien fort,

Fiona

 

PS : parce que c’est le week-end, et que vous avez été sages, voici un diaporama des plus belles moustaches mortes ou vives d’Hollywood. Enjoy ! Et rasez-vous solidaires, les gars !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Partagez ce post !
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

4 A votre avis ?

    * mentions obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

  1. bibiche - Il y a 9 mois

    je veux bien noter le 23 … si tu notes le 19.

    Moustachement vôtre.

    • Fiona - Il y a 9 mois

      @bibiche : oh le contournement magistral du sujet principal de ce post ! Respect, et notation dans mon agenda 😉

  2. HappyLilly - Il y a 9 mois

    Attends attends! Thomas Magnum en jean! Taille haute!
    Et les photos des mecs en train de nutscaper, on peut voir?! (ça me ferait marrer je crois – oui j’ai des idées à la con.)
    Pour le reste, je ne commente pas, je ne sais même pas de quoi il s’agit (genre).

    • Fiona - Il y a 9 mois

      @HappyLilly : GENRE ! J’ai cherché partout des photos de mecs en train de nutscapper, hélas…

Ca pourrait vous plaire...

Copyright 2015 Fiona Schmidt / Tous droits réservés / Design par Gaya et Paul Orzoni