Exceptionnellement pour le dernier jour de l’été 2015, 1 CLSP achetée + 1 CLSP spéciale fashion week été 2016 gratuite ! On profite de cette promotion exceptionnelle, Mesdames, on n’hésite pas à remuer son cerveau ! Et on adopte ces nouveaux gestes qui sauvent la fashion cred’.

 
Porter sa chemise à l’envers et largement déboutonnée, comme cette belle inconnue repérée la semaine dernière pendant la fashion week de New York.
 

natalie-hartley.nocrop.w835.h702.2x

 
Depuis que je suis tombée sur cette photo, l’idée, sexy en diable, m’obsède. Je la tenterai dans les prochains jours avec une chemise de Monsieur Schmidt, à moins que je ne me laisse tenter par cette sublimité signée Marie Marot. L’ex-styliste devenue créatrice est obsédée par les chemises, et bien que je sois a priori plus une fille t-shirt qu’une fille chemise, j’avoue que je suis bord cadre de virer ma fashion cuti. A suivre.
 

MG_2806-666x1024

MG_8131-copy-676x1024

MG_8137-copy-676x1024

MG_8108-copy-676x1024

MG_2979-666x1024

MG_20921-666x1024

 
Nouer son pull autour de la taille, comme Alexa Chung, qui invente mine de rien le look “swinter” (summer + winter).
 

Alexa Chung out and about, New York, America - 31 Aug 2015

Alexa Chung out and about, New York, America - 31 Aug 2015

Quelle différence avec le look “Bitchy météo”, que l’on je pratique depuis la Renaissance, et qui consiste à molletonner ses hanches avec son sweat-shirt à capuche / son blouson dès que l’été indien fait un caprice, quitte à se promener toute la journée avec le pauvre t-shirt délavé que l’on réserve d’ordinaire à ses dimanche après-midi ? Réponse : le look reste crédible, qu’il fasse 15° ou 25°, comme en ce moment. Pour cela, on enfile une robette à bretelles 100% summer, par exemple à fleurs et/ou en soie légère comme une caresse de libellule, par-dessus laquelle on pose délicatement un pull estampillé 100% winter, tellement viril qu’il pourrait être tatoué. Genre : un pull irlandais comme Alexa, ou une marinière, en tout cas un pull unisexe, qui a des muscles, une grosse voix et des côtes.
 
Foncer chez Eram mercredi 23 septembre, et mettre une patte sur dans la collection Ines-Olympe Mercadal x Eram imaginée par la créatrice azymuchoucroutée de Mercadal Vintage, en hommage aux cocottes de la Belle Epoque. Je concupisce dru sur les escarpins à brides et pompons “Cora Manana”, dont rien que le nom me fait déjà pousser le décolleté.
 
 

Cora_manana-2“Cora Manana”, Ines-Olympe Mercadal x Eram
Marquise_celeste-2“Marquise céleste”, Ines-Olympe Mercadal x Eram
Dame_Valtesse2“Dame Valtesse”, Ines-Olympe Mercadal x Eram
Belle_invertie-2“Belle invertie”, Ines-Olympe Mercadal x Eram
Apollonie1-2“Appolonie”, Ines-Olympe Mercadal x Eram

 
 
Se brosser les dents au chocolat. Le dentifrice Theodent contient de l’extrait de fèves de cacao, réputé renforcer l’émail (ah bon ?), et inciter les enfants de 7 à 77 ans à se brosser les dents. A 100$ le tube, faudrait quand même pas que ça devienne une habitude.
 

Capture d’écran 2015-09-20 à 20.38.02

Capture d’écran 2015-09-21 à 12.07.27

Savourer un Picasso pour le goûterMaria Aristidou, dont les oeuvres sur mousse de café se boivent déjà comme du petit lait à Larnaka (Chypre), a récemment diversifié ses activités, et reproduit désormais de célèbres toiles de Maîtres sur ses gâteaux. Plus caloriques que les originales, certes, mais nettement plus digestes.
 

Cyprus-based-artist-recreates-famous-Paintings-on-Cakes-3__880

Cyprus-based-artist-recreates-famous-Paintings-on-Cakes-__880Salvador Deli
Cyprus-based-artist-recreates-famous-masterpieces-on-Cakes-1__880#EdvardMunchies

(Attention, ceci est une blague art-et-essai : “To get the munchies” signifie “avoir la dalle” en anglais. Tout le monde a compris, ou j’écris plus lentement ?)
 
Déguster une glace à la pizza. Ou au vin. Ou à la, heu, luciole ?

Pizza_Flavored_Ice_Cream.0La gelata margarita de la marque californienne Coolhaus, à base de Mascarpone, tomates séchées, basilic et huile d’olive
Wine_Ice_Cream.0La glace à 5° d’alcool de l’Américain Mercer’s, existe aussi parfum Merlot, Cabernet et Ries-hips-ling
Screen_Shot_2015-09-09_at_4.12.14_PM.0Les glaces phosphorescentes des Australiens de 196 Below

 
Je sais pas vous, mais moi, l’idée de me faire un gueuleton composé exclusivement de crème glacée me fait frissonner de plaisir. Mais il est vrai que je tuerais père et mère pour une glace (en ce moment, je les tuerais même pour un Tuc, mais c’est un autre sujet).
 
Fumer un mojito (coucou, le post à 12 000 calories !) au Gracias Madre, le nouveau place-to-be de Los Angeles, un restaurant mexicain végétarien (?!?). Le bartender – on ne dit plus “barman”, ça fait peuple – y sert un cocktail à base de décoction d’agave, de houblon et de concombre, fumée au chanvre, et présenté dans un énorme bong. Miley Cyrus et Justin Bieber sont fans. Of course they are.
 

bong_smoked_cocktailJason Eisner (enfin, sa main gauche), le bartender du Gracias Madre

Capture d’écran 2015-09-21 à 13.45.49
 
 
Avaler cul sec des larmes de licorne infusées dans un gin à 40° produit par les Anglais de Firebox. Mixé avec du Prosecco (le Unicorn fizz), du curaçao (le My Little Pony), du Cranberry (le Unicorn blood), ou un trait de sirop de fraise et du champagne (le Paris Hilton : mon préféré ^^), ça marche (pas droit) aussi.
 
55f879651c000027004192d0
 
Barboter dans les larmes de licorne, très en vogue en ce début d’automne :

image3xxlClutch à bandoulière en PU, Skinny Dip, 39,90€
la0cgs-iCoque iPhone, Skinny Dip
tumblr_nr1ek7oKpA1tti2o6o1_1280
10947341_4622311_1000T-shirt, Zoe Karssen, 79€

 
A défaut d’adopter une licorne dépressive (connasse), tuner son chat en licorne, grâce aux bonnets de I heart needle work. Mon fils les a tous, mais son préféré reste le Raiponce (s’il n’avait pas oublié ses couilles chez le vétérinaire, mon chat serait gay).
 
il_570xN.619430772_kk4z
crochet-handmade-hats-pets-iheartneedlework-17__700
crochet-handmade-hats-pets-iheartneedlework-13__700
crochet-handmade-hats-pets-iheartneedlework-1__700
 
Alors, quelle tendance de la semaine vous sentez-vous d’adopter ?
Bonne semaine mes chatons !
Xxx
F.
 
(c) Stephanie Rausser