Déterrer son fer à lisser

et passer au blunt cut, soit un carré court ou mi-long ultra symétrique, ultra raide, et ultra brillant. Vogue US le confirme : fini le carré wavy de connasse intolérante au gluten, et vive la coupe rigoureuse voire rigoriste, ambiance “Mon coiffeur, c’est Jean Nouvel”. On pense Zoe Kazan, ma nouvelle idole mode, cheveux et cerveau depuis que j’ai revu “Elle s’appelle Ruby” et “Et beaucoup plus si affinités”, et surtout, depuis que Lena Dunham lui a offert le premier rôle de sa nouvelle série, Max
 
376476-l-actrice-zoe-kazan-990x0-2

blunt-haircut-zoe-kazan-w540
golden-globes-beauty-zoe-kazanZoe Kazan aux Golden Globes, le 10 janvier 2016
Capture d’écran 2016-02-06 à 16.08.28@lenadunham

 
On pense Marga Esquivel, la nouvelle top chouchoute du fashpack…
 
4438_2eaa41d6-3c96-4429-89e1-0510f56fa20c

marga@marga_esq

 
On pense Mia Wallace…
 
Capture d’écran 2016-02-06 à 15.46.27
Capture d’écran 2016-02-06 à 16.24.21
 
 
… Et bien entendu, on pense Margot Tenenbaum (coeur avec les doigts)
 
margot-tenenbaum-4
 
Ah, si seulement je n’avais pas 40 hectares de ressorts cassés sur la tête !!!
 

Se colorer les racines façon arc-en-ciel

ou rainbow, excuse my French, comme Alex Brownsell, la star des hairstylist anglais et accessoirement gourou cheveux de Georgia May Jagger, Poppy Delevingne et Sienna Miller, entre beaucoup d’autres.
 
Capture d’écran 2016-02-01 à 15.25.58

Capture d’écran 2016-02-06 à 16.11.14@alexbrownsell

 
Depuis que l’Instarlette British Lottie Tomlinson a testé et validé, tout le monde s’y met (par “tout le monde”, j’entends 98,2 personnes sur Terre, soit 89,2% du haut de la pyram-hipster : tout le monde, quoâ.)
 
Capture d’écran 2016-02-01 à 15.11.40
Capture d’écran 2016-02-06 à 16.11.36

Capture d’écran 2016-02-01 à 15.11.55@lottietomo123

colour roots
ee1f85de09ae19a4f5dbbd4b9873bc9e
Pastel-roots-hair-colors
 
 
J’avoue : racines rose ou violet délavé + longueurs platines = kiffance. Impossibilité vu l’orangeté de mes cheveux, mais validance de l’idée.
 

Se faire des sourcils de Petit Poney

comme sur le défilé Schiaparelli dont je vous reparle dans deux secondes, mais aussi comme ces Instarlettes qui ne savent plus quoi inventer pour se rendre intéressantes, franchement. #vieilleconneface.
Dilemme : faut-il assortir ses sourcils à ses cheveux, voire à son make-up ? Y a deux écoles…
 
Capture d’écran 2016-02-06 à 17.26.32
Tiffany-Teal
Lovely-Lilac
Bright-Bubblegum

Rockin-RoseTeam “Oui”

Teal-Tease
Piercing-Plum
Chic-Crimson
Classy-Cobalt

Lively-LimeTeam “Non”
Sleek-SilverTeam “paillettes”

 

Gaufrer ses longueurs

comme Daryl Hannah dans Splash, comme Barbie week-end à Aqualand, mais surtout, comme les filles du défilé Schiaparelli.
 
KIM_0262
KIM_0171

KIM_0028Schiaparelli Couture été 2016
3eab9faf5b006e04942a1e3ba9c54883Daryl “Madison” Hanah dans “Splash”, dans le top 5 de mes films cucultes

 

Se bricoler une tête de méduse sexy

mi-vestale, mi prêtresse de la Rome antique, comme sur le sublime défilé couture de Valentino, avec un headband serpent, retenant des méchouilles tressées à la va-vite, dans une chevelure surtout pas coiffée.
Ma coiffure de l’été, si je trouve le headband idoine (la chasse est ouverte : taillot taillot).
 
_AG10520
_AG10656
_AG10570

_AG10437Valentino Couture été 2016

 

Faire des tresses à son Monsieur.

S’il résiste, comme le mien qui a filé sous le buffet en jappant, les mains sur la tête, argumentez-lui que le hashtag #manbraid a le vent, que dis-je, le cyclone en poupe sur Instagram (Monsieur Schmidt dit toujours “Amstramgram”, mais j’arriverais bien à lui faire une tresse africaine pendant son sommeil, dussé-je fourrer une entrecôte sous son oreiller pour qu’il sorte de sous le buffet).
 
tresse
tresse-pour-homm-2
tresse-cote
man-braid-3
chapo
 

Et enfin, colorer ses cheveux façon Picasso

ou Klimt, ou Warhol, ou l’un de leur collègue exposé au Louvre ou au MoMa, et dont les oeuvres étaient jusqu’ici déclinées en cache-théière ou en services à cacahuètes ravissants, certes, mais d’un banal… Assortir ses cheveux à son tableau de maître (pour mes lectrices sises dans le 7ème arrondissement), ou à son minuteur à oeuf imprimé Van Gogh (pour les autres), voilà qui a de la gueule !, s’est dit la hairstylist anglaise Ursula Goff. Et de joindre l’acte à la parole…
 

12669694_1212632402099833_5337421817499736868_nVan Gogh

12647173_1209782352384838_1618029027812684462_nGustav Klimt
12647113_1210487702314303_3046601012525892299_nClaude Monet
12592558_1207924132570660_2849489218603867844_nAndy Warhol
12565573_1206704842692589_4162239681765101735_nEdvard Munch

 
Personnellement, j’envisage une grande rétrospective capillaire Francis Bacon, l’un de mes peintres favoris ; et naturellement, je ferai payer les gens à chaque fois que j’enlève mon bonnet – à moins que Fleur Pellerin ne m’accorde une bourse Régécolor ?
 
Bon week-end les amours !
F.