Parce que vous étiez de plus en plus nombreuses à me demander des adresses, bons plans, et, je cite l’une d’entre vous, “des petites marques de fringues portables, mais pas que par toi” (#vousalors)…
 
Parce que mes consoeurs parlent déjà beaucoup de Sézane, Vanessa Seward, Kitsuné, Le Mont Saint Michel, Maje-Sandro-Bash-Claudie Pierlot et autres jolies marques bien élevées…
 
Parce qu’ici, on met les coudes sur la table et les pieds dans le plat…
 
Parce que néanmoins, je fais parfois jachère de sequins et d’imprimés Barbie pour être élégante, et donc, “portable” (“et donc, baisable”, glousse Monsieur Schmidt en coulisses #luialors)…
 
Parce que le rapport créativité-prix de certaines marques blogueuses-whore me laisse parfois pensive…
 
… Et parce qu’enfin, et surtout, vous le valez bien…
 
Voici une nouvelle rubrique sobrement intitulée “Fiona l’exploratrice” (modestie, humilité, pudeur), dans laquelle je partagerai mes coups de coeur shopping à prix avouables en public.
 

Premier épisode, donc : Vanina.

 
J’avais découvert les bijoux déclarations d’amour de cette jeune marque libanaise il y a quelques temps déjà, sur l’e-shop Fashion Dealeuse – une caverne d’Ali Baba qui serait tenue par Michou, but in a good way. Depuis, la collection de bijoux s’est étoffée de chouettes accessoires, de quelques jolies sandales, et d’une petite collection mode où j’ai repéré une robe ma foi, très fréquentable.
Les deux créatrices à l’origine de la marque travaillent avec des artisans et des ONG locaux, exclusivement à partir de matières bio ou recyclées. Raison de plus pour leur confier la garde alternée de ma cébé.
 
Barette en métal doré, 39€


Vanina SS16
 
Vanina est vendue sur l’eshop de la marque et sur le nouvel e-concept store My souk in The City, qui rassemble la fine fleur de la mode du moyen orient.
 
J’ai hâte d’avoir votre avis sur la marque, et sur cette nouvelle rubrique shopping, mes louloutres ! D’autre part, n’hésitez pas à partager vos coups de coeur, et à me lancer des défis shopping dans les commentaires ici bas.
 
Love,
F.