IMG_8857

 

Pourquoi une auto-interview beauté ?

Parce qu’à ma question : “Ca intéresse quelqu’un, les secrets exclusifs de ma beauté extérieure, ou ma beauté intérieure vous suffit ?”, vous avez répondu avec un enthousiasme proche du délire.
Parce qu’on ne parle jamais beauté sur ce blog, comme une part significative de votre cantonade me l’a fait remarquer très justement.
Parce que j’adore donner mon avis (lorsque j’étais étudiante, je descendais la rue de Rennes à la vitesse d’une mémé escargot, pour que les gens qui font tester des nouveaux yaourts me tapinent. Vous savez, ces étudiants outrageusement joviaux et ces dames outrageusement lasses qui vous sautent dessus en balbutiant : “Bonjour-c’est-pour-un-sondage-ça-prend-deux-secondes” ? Eh bien je les racolais à l’envers, tellement j’avais envie de répondre à leurs questions en plastique. Sans me vanter, je pense que de mémoire de paneliste, on a rarement vu échantillon représentatif plus enthousiaste que moi.)
Parce que je rêve d’être égérie L’Oréal.
Bien, donc allons-y. Enfin, allons-je.
 
FullSizeRender-5
 

Ma salle de bain ressemble à…

Un souk. Il y en a beaucoup, partout, tout est en bordel savamment organisé, et on y trouve des trésors. J’adorerais avoir une salle de bains très lumineuse, avec une vieille baignoire en cuivre en plein milieu de la pièce, et du carrelage vintage au sol.
 
IMG_1810
 

Temps moyen dans la salle de bain ?

5 minutes le matin, 5 minutes le soir selon la police, une heure le matin, une heure le soir selon Monsieur Schmidt (mais il ment). La vraie vérité se situe quelque part entre les deux.
 

Douche ou bain ?

Les deux, même si je préfère les douches. D’ailleurs je suis acheteuse compulsive de gels douche, avec une prédilection pour ceux de Roger&Gallet, Kneipp et Rogé Cavailles : j’adore les odeurs de vieux gentleman, genre verveine, vétiver ou eucalyptus.
 

Fidèle ou volage ?

Assez fidèle, mais j’aime bien tester les nouveautés. Je suis la cliente de rêve pour les vendeuses : elle n’ont qu’à me dire “c’est nouveau, ça va changer votre vie” pour que je me précipite à la caisse, la carte bleue entre les dents. #pigeonne.
 
FullSizeRender-1
 

Mes produits culte

L’eau micellaire Créaline H2O, comme toutes les mannequins/journalistes/blogueuses/égéries de la Terre : j’adorerais être originale, mais j’ai pas trouvé mieux pour démaquiller et hydrater sans laisser de film collant sur la peau. La crème 10 des laboratoires Rénophase, que je commande par packs de 10 sur internet car elle est très difficile à trouver : j’ai testé à peu près toutes les crèmes du marché, y compris les plus chères, c’est la plus spectaculaire. J’ai les joues en fesses de bébé depuis que je l’utilise. Le soin nuanceur de couleur Roux Vénitien de Christophe Robin  : hors de prix, mais indispensable entre deux colorations pour garder un roux bien dense et brillant. Et la BB crème de la marque coréenne Erborian : couvrante et hydratante juste ce qu’il faut, sans l’effet fond de teint que je déteste.
 

Mes bons réflexes beauté

Je dors beaucoup (huit heures par nuit au moins, sinon mon cerveau cale), j’ai une passion sincère pour la nourriture de bobo (graines, fruits et légumes), et je me démaquille tous les soirs. OK, presque tous les soirs. Mais quand je ne me démaquille pas, c’est qu’on est déjà le matin et que je ne trouve même pas ma joue.
 

Et mes beauty faux pas

Je fume, je ne bois pas que les bulles du champagne, je fais zéro sport, et je suis incapable de résister au carrot cake, ni à la galette des rois. En général, je résiste moyen aux gâteaux, quels qu’ils soient. Et je me finis à la graisse à traire en été, alors que j’ai entamé le mois d’août pleine de bonnes résolutions et de crème indice 50.
 

Le conseil beauté qui a tout changé

“Ne touche plus à tes sourcils”, d’une maquilleuse de studio avec laquelle je travaillais à l’époque de Be : elle les avait sauvés du déboisement, à l’époque où Cara Delevingne avait encore ses dents de lait. Et une noisette de sérum sur les cheveux encore humides, avant de les sécher : il n’y a pas mieux pour les faire briller et leur apporter de la tenue.
 

Pour réparer la mine “lendemain de fête”…

Illuminateur en guise de fond de teint, une touche d’anti-cernes au coin interne des yeux, et un coup de crayon gras beige à l’intérieur de l’oeil : ça lui donne un coup de frais. Et du mascara, pour ouvrir le regard, si on arrive à le tenir dans le bon sens. PS : l’anti-cernes, c’est une touche aux deux coins interne et externe des yeux, une touche juste sous le sourcil, et une touche de chaque côté du nez, au niveau des narines, et on tapote, sans étaler sous l’oeil, sinon ça file dans les ridules. Instruction de mon ex-boss, qui s’y connaissait en beauté.
 
IMG_1808
 

Ma lubie make-up

L’eye-liner, le mascara, et les crayons gras style Crayola. Mes préférés sont signés Clinique, je les ai à peu près tous, pour les yeux et la bouche, mais ceux de Kiko et de MAC sont bien aussi : pour faire un smocky eye en deux secondes chrono, il n’y a pas mieux ! On crayonne le coin externe de la paupière, en haut et en bas, on fond avec l’index, et tadaaaaaaa ! En été, je porte des couleurs flash, que je mélange, et en hiver, je reste fidèle au brun, plus doux que le noir, ou au prune, qui fait ressortir les yeux verts. Pour l’eye-liner, je suis fidèle au push-up liner “They’re real !” de Benefit, à la fois hyper maniable, bien mat, et il tient huit heures sans couler ni fondre, comme c’est souvent le cas. Pour le mascara – mon obsession n°1 -, c’est L’Oréal Mega Volume Collagène black smoke, point barre. Là aussi, je les ai tous essayés. Pour des cils façon pattes d’araignée, à vous coller des bleus sur les joues quand on cligne des yeux, j’utilise deux mascaras, un neuf et l’autre un peu sec, pour un max de volume. Une couche du neuf puis une couche du sec puis re-une couche du neuf, jusqu’à avoir les cils à la racine des cheveux. En haut et en bas : j’adore les cils très chargés, façon poupée (ou drag queen : j’avoue).
 

Le parfum qui me ressemble

Je ne porte pas de parfum, je ne supporte pas de “sentir quelque chose”. La seule odeur que je tolère est celle du musc, donc de temps en temps, je porte un mélange de White musc de Body Shop, le parfum d’ado, et de Original Musc de Kiehl’s.
 
FullSizeRender-7
 
 

Mes derniers coups de coeur soins et beauté

Le mascara “They’re real !” bleu de Benefit, qui fait des cils bien longs et épais comme j’aime, et qui est très chargé en pigments, contrairement à la plupart des mascaras de couleurs qui font une couleur de plateau d’hôpital une fois appliqués. J’attends le vert avec impatience ! Et les vernis Hema, qui coûtent une cacahuète, sont ultra brillants, hyper pigmentés, et faciles à utiliser. Et ils tiennent bien. J’aime bien aller chez Kiko aussi, j’y trouve toujours des super trucs à tout petit prix : mon dernier coup de coeur, c’est un stylo liner et khôl, vraiment top. J’aurais dû faire un stock, car c’était une édition limitée.
 

Mes adresses secrètes

 
La meilleure dermato de la terre entière. Marie-Anne Lacoste, 24 rue de la Faisanderie, Paris 16 (01 47 04 27 12). Elle a 70 ans et en fait 20 de moins, elle a la voix de Jeanne Moreau, son cabinet est à l’autre bout de Paris mais elle a littéralement transformé ma peau. J’y vais trois fois par an, pour un check-up et un nettoyage de peau, et c’est tout : ni soin, ni masque ni gommage, elle me l’a interdit et je suis disciplinée (mon côté allemand).
Le meilleur coloriste de la galaxie. Romain Colors, 27 rue de la Boétie, Paris 8 (01 40 07 01 58). Je connais Romain depuis dix ans, il avait sauvé mon blond à l’époque où je faisais beaucoup d’expériences avec mes cheveux, et il m’a fait passer au roux. Je n’irais chez personne d’autre. En plus, il est hyper cool, de bon conseil, et son salon-appartement privé est très agréable. PS : faites-vous rincer les cheveux par Yelena : j’irais chez Romain rien que pour me faire masser le crâne par ses doigts de fée.
La meilleure manucure de Paris. Julie Nails, 31 rue de Maubeuge, Paris 9 (01 40 16 59 40). Un salon de quartier qui ne paie vraiment pas de mine, mais toutes les filles (et le Monsieur) bossent hyper bien, rapidement, choix de couleurs (O.P.I) est large, et le rapport qualité-prix imbattable. Je traverse Paris pour y aller, et je ne vais que là.
 

WANTED !

Un bon coiffeur. Non mais : un vraiment bon. En matière de coiffeurs, j’ai été souvent déçue, parfois traumatisée, rarement satisfaite, jamais emballée.
Le salon de massage idéal. Divin, mais pas (trop) cher. Car oui, j’adore me faire tripoter par des inconnus…
 
FullSizeRender-4