Plus bling que bling, c’est clong. Eh bien mes poussines, en matière de mode, je suis clong : j’aime les superlatifs, le surligné, les pulls imprimés Frankenstein, le total look rouge, le fromage ET le dessert. Mais comme je suis une femme contradictoire (pléonasme), en matière de bijoux, j’aime l’extrême discrétion, OU l’hystérie. La ponctuation discrète d’une maille en or sur la peau nue, ou ma main lestée par une baguouze quasi-Cartier achetée dix balles à Belleville.

La littérature ou le roman de gare.
Sylvia Plath ou Kim Kardashian.
Mais ça, c’était avant que je coup-de-foudre pour la marque de bijoux Alphabeta, créée il y a cinq ans par Ségolène Savoff, dont rien que le patronyme est un aller-retour Saint-Germain-des-Près-Petersbourg en classe affaires à côté d’un mafieux qui aurait la gueule de Viggo Mortensen dans un film de Cronenberg.
Ses bijoux schizophrènes sont bien élevés et malpolis, discrets et ostentatoires, intelligents et dingues, ce qui va souvent de pair, mais qui n’est finalement pas si courant. Ils racontent l’endroit et l’envers d’une fille d’aujourd’hui, et en cela ils sont plus que moderne : atemporels.
DOIGT19_5x13
Patte_Me_necklace_small_black
Coat_of_arms_necklace_Medium

Lock_me_necklace
Icone_earrings
gold diamondMe 4
Pour fêter les cinq ans d’Alphabeta, je vous fais gagner l’une des trois pièces de sa nouvelle ligne, “Love Your King”, que j’ai déjà adoptée.
Love_your_king_necklace Love_your_king_bracelet2 Love_your_king_earrings AdobePhotoshopExpress_2014_11_19_18:33:17
AdobePhotoshopExpress_2014_11_19_18:26:16
 
Pour ouèje, c’est simple : il suffit de liker et de partager la photo sur ma fan page Facebook que vous êtes déjà des millions (en années chien) à suivre, et de m’indiquer le bijou que vous voulez gagner, (collier, b.o ou bracelet), dans les commentaires.
Les trois gagnantes seront tirées au sort dans une semaine.
Bonne chance à toutes !
Xo
F.