Pendant que Rafael Nadal gagnait hier son 854ème Roland-Garros – je suis la seule à trouver que depuis cinq ans, il y a plus de suspense dans “Joséphine ange gardien” que sur les cours de tennis ? -, le hamster est devenu le nouveau roi des animaux sur internet.

Exit Grumpy Cat, Lil Bub, Zarathustra et leur clique de chtars (=chats stars), remboursez Biddy et Murataro les hérissons, la nouvelle folie sur internet, c’est le cul de hamster. Cette pratique porno-cute est tellement répandue au Japon qu’elle porte un nom : “Hamuketsu” (“fesses de hamster” en VF), et la page Facebook dédiée à nano-culs velus compte déjà 11000 likes.
10322445_466856183459880_3434767818691132813_n
10178137_437128466432652_711895809638869230_n
safe_image.php
10320288_463648070447358_8728601677625495889_n
10390399_650522471690096_5535173299431500048_n
 Ca laisse rêveuse.
J’en profite pour racoler le lectorat qui n’aurait pas liké ma page Facebook à me donner un coup de pouce : ça prend une seconde, c’est gratuit, et ça fait des heureux (moi, au moins. (1,74 de bonheur au garot, c’est plus rentable que de liker Tyrion Lannister)). Pardon pour la dérange, je t’enlève mes seins du nez, revenons aux culs de hamsters.
A ce stade de lecture, l’audience pourrait légitimement penser qu’on n’aime le hamster que pour son cul.
Eh bien non !
Car à l’instar de Nabilla, qui défilait l’année dernière pour Jean Paul Gaultier, le hamster est aussi une égérie mode.
 
image1xxl-2
 
MrGugu&Miss Go

Repéré sur Asos.com

C’est la muse des Hedi Slimane de demain sur Etsy
il_570xN.504669594_a7x9il_570xN.385263899_eywp
il_570xN.382608939_121u
Le hamster est même à la japonaise Maki Yamada ce que Sofia Coppola est à Marc Jacobs : une muse.
10314759_608581282564396_7420664557934793658_n
66805_484749264947599_954839068_n
1375246_505791676176691_952647676_n
Coeur avec les doigts,
F.
 
PS : en bonus track, deux oeuvres d’art qui augurent à la nouvelle Mona Lisa un bel avenir à la Fiac.

Ropig Wood
Ropig Wood
Ludpig Von Bethoven
Ludpig Von Bethoven