Après 4 ans de travaux : il était temps, on ne savait plus où dormir !
Source : Les Echos