Le clinquant, le velours, les années 80, les décolletés jusqu’au subconscient, les sequins, le too much, assez d’or pour refaire une dizaine de mâchoires de rappeur… A priori, j’étais pour. Comme dans “prête à faire la queue pendant une semaine sur le boulevard Haussmann” pour.
Et pourtant.
Le défilé HMBalmaination a eu lieu hier soir à New York, et il me laisse la même sensation sur l’estomac qu’un repas de Noël en famille : c’est lourd, asphyxiant, déjà vu, confit dans les années 80. Ca manque de naturel et de spontanéité, ça pose, ça prétend, ça s’engonce. Ca cache la personne qui est dedans.
Oh, je ne dis pas que je ne reluque aucune pièce (surtout chez les hommes, quoique je ne cracherais pas sur le pourpoint blanc façon lustre bollywoodien de Kendall Jenner, ni sur la veste de smoking oversize noir et blanc)… Mais mon désir bande trop mou pour aller faire une Game Of Thrones chez H&M le 5 novembre au matin.
Je vieillis, putain…


 
Que pense ma chère cantonade de cette nouvelle collab’ H&M ?
(Et du fait que j’ai écrit un post hyper court, t’as vu ?)
Bien tendrement,
F.